Message des vœux de nouvel an. DEO NKUSU POUR LA RÉCONCILIATION ET LE PARDON DE « NE-KONGO »

0
88

Transcendons nos divergences et méditons sur le sort de notre population ! Telle est l’exhortation de Deo Nkusu, ministre des Relations avec le Parlement, à ses pairs du Kongo-central en général, et particulièrement ceux de Matadi dont il est un des leaders. C’est à l’occasion du traditionnel échange des vœux à l’aube du nouvel an 2021.

D’entrée de jeu, « Kisalu me banda » a reconnu que nous faisons tous partie du cercle des privilégiés de Dieu dont l’amour nous a comblés toute l’année qui s’achève ce jour. Deo Nkusu n’a pas gardé sa langue en poche. C’est avec beaucoup d’amour et de sincérité qu’il demande à ses frères et sœurs, de surcroît leaders du Kongo-central, de regarder tous dans la même direction pour changer et améliorer les choses au profit de la population du Kongo-central.

Considérant les potentialités que regorge notre province (ressources humaines, financières et tant d’autres), Deo Nkusu s’étonne que le Kongo-central fait du « sur place » et refuse de se développer. Celà est dû au manque d’amour, a tranché net cet ancien vice-gouverneur et gouverneur ad intérim de la province de Simon Kimbangu, Kimpa-vita, Joseph Kasa-Vubu… Comme remède, Deo Nkusu implore l’unité de « Ne-Kongo ». Soyons ensemble, a-t-il dit.

C’est en son nom, celui de son épouse et ses enfants qu’il a formulé les vœux de bonheur et prospérité à chacun de fils et fille du Kongo-central. « Lusala kia mbote », « Matondo ma wombo », comprennez au-revoir et merci beaucoup, a conclu « Kisalu me banda ».

DAVID MUTEBA KADIMA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here