RDC/Union sacrée : Bahati et Eberande dévalorisés, Bemba et Katumbi en quête d’un trio avec Félix Tshisekedi pour le nouveau partage de Gateau aux ambitions politiques diverses

0
381

L’Union sacrée promise par le Chef de l’Etat est entrain de se construire biensûr mais avec déjà plusieurs dérapages.

La technique de construction de cette nouvelle famille politique ambitieuse de diriger un grand Congo, semble décevoir dès le début plusieurs de ses pionniers.

Félix Tshisekedi, Jean Pierre Bemba et Moïse Katumbi

C’est le cas du professeur Désiré Cashmir Eberande Kolongele, le directeur A.i du Chef de l’Etat, qui se voit non invité dans les échanges politiques les plus intimes de Félix Tshisekedi. Sa chaise sacrée a été violée récemment par Jean-Marc Kabund, considéré comme le Chef d’esprit du Cabinet du Chef de l’Etat, lors de la rencontre avec le duo Bemba-Katumbi, venu mettre en place de stratégies et propositions pour contrer la famille politique de Joseph Kabila Kabange.

Lors de cet échange de plus de 3heures à la cité de l’Union africaine, ce n’est pas seulement le Directeur du cabinet a.i qui est écarté et dévalorisé, c’est aussi le cas du professeur Bahati Lukuebo chef du regroupement politique de son aile Afdc-A, lui qui se considère avec son parti comme deuxième force politique en RDC, a rejoint le camp de l’union sacrée de la nation pour tenter de reconquérrir certains postes qui lui ont manqué au Front commun pour le Congo, comme la présidence du Sénat, la primature etc., pour l’instant, Bahati n’est invité à aucun échange de partage de postes à l’Union sacrée, ce qui inquiète son camp, surtout lors de cette rencontre Félix-Bemba-Katumbi, Bahati serait plus indigné de se voir écarté.

Selon un des ses proches, l’Afdc-A regarde de très près l’évolution de la situation, connaissant les joueurs et leurs jeux, si ses demandes ne sont pas prises en compte, il va sans explication se rétirer de l’aventure.
« Nous avons deux postes à l’Union sacrée que nous attendons, soit la primature, soit la présidence du Sénat, nous regardons de très près la situation, nous connaissons les joueurs et leurs jeux, Genval, Nairobi, Kingakati, nous savons ce qui s’est passé, ici à l’Union sacrée au cas où rien ne marche, nous allons sans explication nous rétirer et combattre cette aventure plus que même le FCC », a indiqué ce proche du Sénateur Bahati ayant recquis l’anonymat.

Ce qui est sûr, l’Union sacrée promet beaucoup à boire et à manger tout comme à vomir dans les prochains jours, reste à l’avenir de nous en dire plus.

Delphin TAMBWE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here