lundi, janvier 18, 2021

EPST : Willy Bakonga visé innocemment par une plainte au parquet près la cour de cassation ! (TRIBUNE)

A ne pas rater

RDC : Ouverture de la session extraordinaire à l’Assemblée nationale

Le bureau d'âge de l'Assemblée nationale a ouvert ce mardi 05 janvier 2021, la session extraordinaire parlementaire de Janvier–Février. La...

RDC/Union sacrée : Le MS/G7 menace de quitter l’initiative du Chef de l’Etat si son Agenda n’est pas respecté

Le Regroupement politique MS/G7 dit suivre de près l'évolution de la nouvelle Union sacrée créée par le Chef de...

RDC/FARDC : 02 Janvier 2014_02 Janvier 2021 7 ans déjà depuis la mort du Colonnel Mamadou Ndala

Du 02 Janvier 2014 au 02 Janvier 2021 Il ya pratiquement 7 ans la RDC perdait un Grand soldat...

Le ministre d’État, ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga fait dorénavant l’objet d’une plainte déposée contre lui. C’est le sieur, Godé Joseph Kayembe. Ce dernier en sa qualité de président du Conseil d’administration de La Ligue de la zone Afrique pour la Défense des Droits des Enfants et Elèves, LIZADEEL a déposé ce lundi 23 novembre 2020 au Parquet général près la Cour de cassation à Kinshasa , une plainte contre le ministre de l’EPST.

Dans sa plainte, il souligne le sabotage comme réaction qu’aurait affiché Willy Bakonga dans le cadre de la mise en oeuvre de la gratuité de l’enseignement primaire.
Cet activiste des droits humains, affirme plus loin de détenir les preuves qui prouvent la culpabilité du ministre d’État. Une affirmation mensongère de la part de ceux qui militent nuit et jour à ronger l’image du ministre d’État Willy Bakonga.

Il n’est plus un secret de polichinelles d’affirmer que le ministre Willy Bakonga est victime. Sa victimisation est par le fait qu’il déploie ses efforts nuit et jour pour la matérialisation de la gratuité de l’enseignement sur toute l’étendue de la République.

Ainsi, il sied à noter que ce n’est pas la première fois qu’une plainte soit déposée à l’encontre du ministre d’État Willy Bakonga. La plus récente en date du début de l’année en cours. Certes nonobstant cela, le parquet près la cour de cassation, étant rattaché à la haute juridiction de l’ordre judiciaire classe à l’accoutumée l’affaire sans suite. Cela s’explique par le fait que les accusés n’arrivent à démontrer à mettre à la disposition du procureur général près la cour de cassation des preuves et indices sérieux.

Par conséquent, cette plainte déposée Willy Bakonga ne constitue qu’un coup d’épée dans l’eau.

Affaire à suivre.

BENI KINKELA.

- Advertisement -

Laisser un commentaire

- Advertisement -

Latest News

RDC : Ouverture de la session extraordinaire à l’Assemblée nationale

Le bureau d'âge de l'Assemblée nationale a ouvert ce mardi 05 janvier 2021, la session extraordinaire parlementaire de Janvier–Février. La...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -
%d blogueurs aiment cette page :