Prétendu détournement et fraude : Willy Bakonga victime de « suspicions sans aucune substance » de la part des ennemis de la gratuité

0
402

La gratuité de l’enseignement primaire expérimentée au cours de la présente année scolaire 2019 et 2020 en République démocratique du Congo, continue à déranger des ennemis soit ceux-là sans état d’âme la combattent. Cependant, ils veulent remettre au goût du jour leur démarche machiavélique. Ils n’ont qu’un seul cible, il s’agit du ministre d’État, ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, Willy Bakonga.

Le ministre d’État et ministre de l’EPST, fait l’objet d’attaque de la part des ennemis de la gratuité de l’enseignement primaire.
Pour lui décourager dans sa quête visant à matérialiser la vision du chef de l’État, ses détracteurs demandent au parquet rattaché à la juridiction dans laquelle le Ministre d’État est justiciable de fouiner dans le frigo une plainte classée sans suite.

Fraude et Détournement : Willy Bakonga blanc comme neige !

Qu’est-ce que l’on reproche à Bakonga ? C’est la plus grande question qui reste sans réponse. Les chefs d’accusation tout comme les griefs portés contre ce digne ministre demeurent jusqu’à preuve du contraire non fondés. On assiste à des tâtonnements et contradictions. Tantôt ils accusent le ministre d’État d’avoir fait entrer dans l’administration de l’enseignement ses siens , tantôt ils qualifient de fictifs des personnes engagés, tantôt ils parlent de fraude et corruption, etc. Tous ces « imbroglios » visent en réalité l’interruption de la gratuité de l’enseignement primaire en RDC. D’où il nécessite de déstabiliser en premier lieu Willy Bakonga qui se donne coprs et âme pour matérialiser la vision prônée par le président de la république Félix Tshisekedi.

Béni Kinkela.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here