Agitation lundi à l’UNIKIN: le Premier ministre appelle les étudiants au calme

0
57
A la suite de l’agitation qui a lieu ce lundi 06 janvier 2020 à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé dans l’après-midi, une séance de travail avec entre autres, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), M. Thomas Luhaka, le Vice Ministre de l’Intérieur, le Commissaire Général de la police, le Directeur Général de l’Agence nationale de renseignements (ANR), le Commissaire Provincial de la Police, etc. D’âpres le ministre de l’ESU Thomas Luhaka, l’agitation survenue ce lundi sur le campus de l’Université de Kinshasa ayant fait l’objet de cette réunion du Gouvernement, faisait suite à la publication officielle, le vendredi 03 janvier courant, des montants des frais académiques pour l’année 2019 – 2020. Lesquels s’élèvent désormais à 490.000 francs congolais pour les promotions de recrutement, et à 485.500 francs congolais pour les promotions montantes. Selon nos sources crédibles, les étudiants ayant constaté ainsi une augmentation sensible de leurs frais académiques, ils se sont donc soulevés. Leur mouvement  a dépassé les limites du campus de l’UNIKIN, et les éléments de Police ont intervenu pour éviter que l’ordre public ne soit perturbé o. C’est ainsi que la situation a débordé causant ainsi des dommages lourds.A l’issue de cette séance de travail du Gouvernement, le Premier ministre a appelé tous les étudiants au calme, et de s’abstenir de tout comportement qui pourrait favoriser des actes de vandalisme par des inciviques infiltrés parmi eux. D’après le communiqué de cette réunion, Chef du Gouvernement rappelle aux communautés estudiantines que les frais académiques ont été fixés en francs congolais de façon consensuelle, en concertation avec toutes les parties, dans le cadre du Conseil des partenaires (COPA). A savoir, le comité de gestion, l’association des professeurs, l’association du corps scientifique, l’association du personnel administratif et technique, et la coordination estudiantine. « Tout désaccord devrait être examiné dans ce même cadre, de façon consensuelle, dans l’harmonie et la bonne humeur qui caractérisent les communautés des étudiants », estime le Premier ministre, selon le communiqué.
Bokulaka

Laisser un commentaire