Politique

QUAND LA SÉNATRICE BIJOU GOYA S’EXCUSE AU NOM DE TOUTES LES FEMMES, ELLE PROUVE SA GRANDEUR ( Tribune de Papy Tamba)

QUAND LA SÉNATRICE BIJOU GOYA S’EXCUSE AU NOM DE TOUTES LES FEMMES, ELLE PROUVE SA GRANDEUR. LAISSONS LE PRÉSIDENT ALEXIS THAMBWE MWAMBA TRAVAILLER

La plénière d’aujourd’hui était vivement attendue au sénat et par le peuple congolais. Mais quel désarroi pour les tenanciers de la division au sein de la coalition FCC-CACH!

Tout a commencé par une communication du président de la chambre haute de notre parlement, qui a présenté sa profonde désolation sur l’incident du 30 avril dernier. Après cela, comme il est en d’usage, la parole a été accordée au rapporteur-général puis s’en est suivi les explications détaillées du questeur.

A la vue de la présentation du dossier sur les travaux de réfection qui a connu plusieurs spéculations au sein de l’opinion par le questeur du sénat, il convient de retenir ce qui suit:

  1. Le coût total de la réalisation de ces travaux s’elève à 3,4 millions des dollars et non 4 ou 7, voire 11 millions des dollars, chiffrés avancés par certains manipulateurs d’opinions.
  2. La société qui a gagné le marché n’a aucun lien avec le fils du Président THAMBWE. Il s’agit de la société MODERN CONSTRUCTIONS, très connue dans notre pays. C’est une société qui a plusieurs références, notamment la construction de l’immeuble KIN YA SITA, situé en face de la poste sur le boulevard du 30 juin.
  3. Contrairement aux allégations avancées par cette même opinion qui s’expose même à des sanctions pénales, toute la procédure pour l’octroi d’un marché public de gré à gré a été scrupuleusement respectée.

Pour la gouverne de ceux qui ne le savent pas, l’obtention d’un marché de gré à gré comme une exception, requiert de la part du maître d’ouvrage le label qualité (ce qui passe par la preuve de ses dernières réalisations) et sa capacité financière. Tous ces éléments ont été vérifiés et attestés, ce qui a permis de régulariser une telle affaire

Ajoutons ici que le contrat qui lie le sénat et la société MODERN CONSTRUCTIONS parle d’un préfinancement par le maître d’ouvrage, MODERN CONSTRUCTIONS dans le cas d’espèce. Le remboursement sera échelonné et payé par les frais de fonctionnement du sénat. Donc aucun poids supplémentaire au budget de l’Etat.

À LA FIN DE L’EXPOSÉ DU QUESTEUR, LE PRÉSIDENT THAMBWE MWAMBA A SOUMIS CETTE QUESTION AU DÉBAT, EN DONNANT LA PAROLE À UNE DIZAINE DE SES COLLÈGUES SÉNATEURS

Les intervenants, dans leur ensemble, ont manifesté leur satisfaction à la communication du questeur. Sur la question de l’opportunité d’une commission d’enquête, comme le veut la procédure en pareille matière, les sénateurs n’ont pas trouvé son intérêt, étant clairement édifiés par la présentation qui leur a été faite séance tenante.

LE VOTE PAR MAIN LEVÉE A DONNÉ UNE MAJORITÉ ÉCRASANTE À L’IDÉE DE L’INNOPORTINITÉ D’UNE COMMISSION D’ENQUÊTE

C’est à la suite de cet événement que madame la sénatrice Bijou GOYA a examiné sa propre conscience de mère, avant de prendre acte de la désolation du président du sénat exprimée à l’ouverture de la plénière. Dans son intervention que nous avons publié dans les réseaux sociaux (audio), elle a manifesté sa sincérité dans les excuses présentées au nom de la femme. On pouvait, par sa voix, mesurer le degré de son émotion. Toutefois, il ne faut plus compter sur elle pour un comportement similaire. C’est elle-même qui l’a dit. Ainsi, elle gagne en estime et laisse les récupérateurs et manipulateurs d’opinion dans la honte.

LA MÊME PLÉNIÈRE DU SÉNAT DE CE JOUR VIENT DE FAIRE SUITE À LA DEMANDE DU CHEF DE L’ÉTAT SUR LA PROROGATION DE L’ÉTAT D’URGENCE

Preuve de la grandeur de ces hommes d’État qui sont sous la direction du Président Alexis THAMBWE MWAMBA. Qui saurait encore inscrire son action à la tête du sénat contre le président de la république ?

Le président THAMBWE est un homme de principe, un homme qui a participé dans plusieurs forums pour la paix dans notre pays. C’est donc un homme rodé dans les solutions pacifiques des conflits.

Sur ce fond, il a pris une part très active dans les accords de Lusaka, dans les accords de Sun City et au dialogue de la Cité de l’union africaine; forum qu’il a co-moderé pour le compte du FCC. L’issue est connue de tous: ce dialogue a aidé le pays à gagner en paix. D’où viendrait donc l’idée folle de le présenter comme quelqu’un qui voudrait participer à jeter de l’opprobre dans la construction de la paix après une première alternance pacifique que vit notre pays? Plus qu’à être désemparé, ces manipulateurs d’opinion devraient avoir honte et… se découvrir.

Toute chose étant égale par ailleurs, les congolais ont été édifiés par la vérité des faits. Alors avançons. La RDC, pays de Simon KIMBANGU, gagne de nouveau devant ses ennemis. Allons simplement

L’humble et serviable Papy TAMBA
L’amoureux de la vérité