Social et famille

Solidarité covid-19 : Antoine Ghonda mouille sa chemise en faveur de la population de Madimba

En cette période de covid-19 où la crise économique bat son plein, le député national Antoine Ghonda ne cesse de multiplier d’efforts pour apporter son aide aux personnes. Les actions caritatives posées par ce député sont faites spécifiquement en faveur des populations défavorisées de sa circonscription électorale qui est Madimba.

Si les médecins sont au front pour lutter contre l’épidémie de coronavirus dans des hôpitaux, lui il prefère de s’occuper des personnes qui se retrouvent
en situation d’insécurité alimentaire à cause du Covid-19. Lui, c’est le député national Antoine Ghonda Mangalibi. Ce dernier est très actif avec son équipe ces jours-ci dans sa circonscription de Madimba pour permettre le réapprovisionnement régulier de ses colis qui sont composés de plusieurs rations alimentaires.

La motivation de son engagement a pour but d’assister les communautés de sa province du Kongo Central les plus
vulnérables et souffrant le plus de la faim pendant cette période car, ces paysans sont obligés de rester dans leurs maisons.

Ainsi face à cette crise économique, le député Antoine Ghonda offre de manière continuelle des produits alimentaires.
Ce don colossal contient des produits alimentaires tels que, des sacs de cossetes de manioc de plus de 50 kilos, de sacs d’haricots et bien d’autres produits agricoles.

Pour assurer l’acheminement rapide et sécurisé, Antoine Ghonda effectue regulièrement des descentes pour surveiller l’évacuation de ces produits agricols et met sa main à la pâte. Et il trouve nécessaire de mouiller sa chemise.

Dans certaines contrées où les routes ne sont pas ne sont pas praticables, L’élu de Madimba prend tous les risques de
monter sur une pirogue sur la rivière Nzadi malawu, la rivière du bonheure, sans au préalable porter un gilet de sauvetage.

La raison d’être de cette technique managériale participative est de motiver ses collaborateurs. En effet, au-delà de la rémunération, ces derniers ont besoin d’un soutien psychologique et moral. Puisqu’ en
lieu et place d’être en confinement, certes ils ont décidé de prendre des risques pour que ne meurent pas de faim.