jeudi, août 13, 2020

Allégations sur la corruption des 24 députés à Mbuela :  » le FCC n’a pas besoin de corrompre au Kongo Central car il détient la quasi totalité de la majorité des députés » ( Hon. Modero Nsimba)

A ne pas rater

RDC :Arrivée de la délégation d’investisseurs allemands à Kinshasa

Une délégation d'investisseurs allemands est venue ce mardi 11 août 2020 à Kinshasa, pout finaliser les contacts...

RDC : Après les investisseurs allemands Günter Nooke représentant personnel pour l’Afrique d’Angela Merkel attendu à Kinshasa

Le représentant personnel pour l’Afrique de la Chancelière allemande Angela Merkel est attendu ce mercredi 12 août...

Lualaba : un monument emblématique du Président Félix Tshisekedi érigé sur le rond point de l’indépendance

Un beau monument historique du Président Félix Tshisekedi est érigé sur le rond point de l'indépendance, précisément...

Dans un entretien accordé ce dimanche 8 décembre à la rédaction de Kin24.info, l’honorable député national Modero Nsimba a fait la chronologie complète du déroulement de la plénière du mercredi 04 décembre dernier qui a déchu le Gouverneur Atou Matubuana.

Le député national Modero Nsimba, considère que les choses se sont déroulées de manière légale, nonobstant la perturbation des certains députés pro Atou Matubuana.

Concernant, la prétendue corruption des 24 députés provinciaux, le député Modero Ndima affirme qu’aucun député n’a été corrompu.

Ci-dessous l’entretien:

Pouvez-vous nous faire la restitution de la motion de défiance ayant causée la déchéance du Gouvernement Atou Matubuana ?

L’ordre du jour a été adopté sur l’effectif normal, 41 députés. Après l’adoption de l’ordre du jour, il y a eu trouble. Ce trouble a été provoqué par des députés pro Atou, tels que les députés Blaise Lufua, le député Kongo de Tshela et l’honorable Malonga de Matadi. Ces trois ont cassé pupitres et micros, bref toute le circuit de la sonorisation de l’Assemblée provinciale. Ce qui ne pouvait pas permettre au Président de continuer à animer la plénière.

Le gouverneur après l’éclatement d’un pétard au balcon, qu’ils ont considéré comme une balle, alors qu’aucune trace démontre cela. Le gouverneur est sorti encadré. Heureusement aucun député provincial n’est sorti. Cependant le Président de l’Assemblée provinciale constate qu’avec ces désordres, violation de leur siège, va évoquer le règlement intérieur qui lui donne l’autorisation dans son article 5 alinéa 2 de délocaliser la séance de l’Assemblée provinciale. Ce qui a été fait. Le Président a également signé un communiqué donnant l’adresse précise du lieu où continuera la plénière. Ils ont laissé 4 heures du temps pour que ce communiqué soit médiatisé. Ce communiqué est passé à la RTNC MATADI, ce communiqué a été déposé à l’ANR, au parquet, etc. Pour que tout le monde soit informé et de suivre là où passerait la suite de la plénière. Malheureusement sur les 41, il n’y a eu que 24 qui sont venus. À terme de fonctionnement du parlement lorsqu’une plénière est suspendue à l’ouverture on appelle séance subséquente. Donc, on compte sur la liste de présence qui a été prise au début de la plénière. Ce qui fait que le nombre a été resté 41 et les 24 ont atteint le quorum.

Ils ont examinés deux motions, ce n’était pas qu’une seule motion. La première c’était contre le Gouverneur. Tandis que la dernière c’était contre le Président de l’Assemblée provinciale. Celle du Président de l’Assemblée a été rejetée et la motion du gouverneur a été votée à l’unanimité. En considérant le règlement intérieur de l’Assemblée provinciale du Kongo Central. Donc, le Gouverneur est déchu. Et s’il veut continuer les 24 heures sont finies depuis hier samedi puisque la motion a été votée mercredi. Elle a été notifiée. Ce lundi si le Gouverneur ne saisit pas la justice, il est réputé démissionnaire.

Quelle en est votre lecture de la réaction d’un membre de cette assemblée, nous citons Jean Claude Vuemba. Ce dernier, estime que la destitution de Matubuana est caduque. Selon lui la motion de défiance n’était plus d’actualité, car elle a été introduite en septembre au moment où Matubuana était en suspension.

Il s’agit là des supputations d’une personne qui a perdu un membre au gouvernement. Il fait partie de la coalition qui a mis Atou au pouvoir.
Et dans ce gouvernement il a placé une dame comme ministre de l’environnement. C’est normal qu’il regrette. Et c’est un jeu de mauvais perdant.

Un article de presse mis en ligne confirme que ces 24 députés provinciaux ont été corrompus pour destituer Atou. Qu’est-ce que vous en dites ?

Celui qui a la preuve n’a qu’à déposer plainte auprès du procureur.

Donc aucun député n’a été corrompu ?

Je suis député national et je suis député du FCC. La volonté de faire partir le Gouverneur Atou Matubuana est suite au problème qu’il a fait. Le bureau politique du FCC l’a même retiré confiance. Il serait un Monsieur modeste, il démissionnaire sans problème. Le FCC n’a pas besoin de corrompre au Kongo Central où il détient la quasi totalité des députés, une majorité confortable. A ne pas confondre le refus qu’il y a eu de voter le réquisitoire du procureur qui dans la culture de Bakongo, il est de rare qu’un Mukongo livre son frère à la justice. Et à ne pas confondre cela avec la plénière de la motion. Cette nuance les gens doivent comprendre. Car, le réquisitoire du procureur était une demande de mise en accusation. Il était normal au regard de notre culture que les gens refusent. Mais par après, ils se sont ressaisis ils se sont fait beaucoup plus de mal par l’opprobre à la tête de la province. Ils se sont ressaisis après échange avec les différents leaders des députés provinciaux, ils ont décidé de faire partir calmement ce groupe qui avait jeté l’opprobre.

Merci pour tout ce qui reste la procédure va se poursuivre tant sur le plan judiciaire que sur le plan administratif. Nous ne haïssons pas le Gouverneur mais nous haïssons les méthodes qu’il a utilisées contre son frère le Vice Gouverneur. Lui-même s’est tiré une balle dans son pied.

- Advertisement -

Laisser un commentaire

- Advertisement -

Latest News

RDC :Arrivée de la délégation d’investisseurs allemands à Kinshasa

Une délégation d'investisseurs allemands est venue ce mardi 11 août 2020 à Kinshasa, pout finaliser les contacts...

RDC : Après les investisseurs allemands Günter Nooke représentant personnel pour l’Afrique d’Angela Merkel attendu à Kinshasa

Le représentant personnel pour l’Afrique de la Chancelière allemande Angela Merkel est attendu ce mercredi 12 août à Kinshasa, dans le cadre...

Lualaba : un monument emblématique du Président Félix Tshisekedi érigé sur le rond point de l’indépendance

Un beau monument historique du Président Félix Tshisekedi est érigé sur le rond point de l'indépendance, précisément dans le chef-lieu de la...

RDC : « Pas de dialogue lié au processus électoral » mot d’insistance des présidents des groupes parlementaires du FCC chez Sylvestre Ilunga :

Les présidents des groupes parlementaires du front commun pour le Congo ne sont pas partants pour un dialogue sur les questions électorales,...

RDC : « Pas de dialogue lié au processus électoral » mot d’insistance des présidents des groupes parlementaires du FCC chez Sylvestre Ilunga :

Les présidents des groupes parlementaires du front commun pour le Congo ne sont pas partants pour un dialogue sur les questions électorales,...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -
%d blogueurs aiment cette page :