Culture

Littérature : Repèrer la cité de Mupila Ndjike Kawende, une poésie de sagesse au profit de l’humanité

C’est depuis juin dernier que le juriste et avocat chevronné à la cour de cassation et au conseil d’Etat, professeur des Universités, H.F. Mupila Ndjike Kawende fait parti de la grande famille des Poètes du Renouveau en RDC. Cette intégration littéraire se justifie par la publication récente de sa poésie, intitulée « Repèrer la Cité ».

Publié aux nouvelles éditions DenyLegrand, Repèrer la Cité, est une œuvre littéraire mélangée un peu d’humour, d’une dose exaspérée de sagesse et de motivation. Le fond tout comme la forme de ce bouquin poétique est inspirateur.

Au-delà de la narration mythique, empirico-inductive partant de la compréhension des phénomènes de nos cités, Repèrer la Cité dévoile certains postulats indispensables dans la bonne marche de commun des mortels. Notamment, celui de la causalité linéaire stipulant que tout effet a une cause. Ainsi rend caduque le mysticisme notion d’ hasard que bon nombre de personnes appréhendent.

Dans son préface, le Professeur et agrégé des lettres Florent Babaapu Kabilayi, a salué l’inspiration et le style de « Répèrer la Cité, en vertu duquel Mupila Ndike Kawende s’ajoute à la confrérie des Poète.

 » Ainsi, la Poésie est musique. Cette musique qui charme par les sons et la fluidité du vers. Poésie narrative. Oui. Elle est la voie d’accès à la la République des Belles lettres. H.F. MUPILA Ndjike Kawende l’a empruntée. Il lui reste à atteindre la vitesse nécessaire afin que sa marche soit de plus en plus élégante. Cette élégance a ses lieux de prédilection: la métaphore et l’image. « , écrit le Professeur.

Dans le même ordre d’idée, Junot Bourgeois Kandeba, Alain Kabasubabo et la femme de l’auteur du livre, Aline Mbi Dishiki Mupila ont, dans le chapitre des avis des uns et des autres, reconnu le mérite de Mupila.

Il semble à noter que Repèrer la Cité compte 25 pièces de poème, réparties en deux groupes. Le premier regroupe 16 poème auxquels des vers sont libres. Ici nous trouvons des sujets, tels que Aline Mon Doux Féminin où l’,auteur parle de sa femme et mère de ses enfants. Suivi de Ma soif de l’écriture, etc.

Le second groupe rassemble 8 pièces de poème contenant des vers Rimés. Entre autres: Aiguillons des facultés, Place à l’honneur, nul n’est immortel, Eh les enfants, La haine des autres, Le pardon vrai, Eh la Musique et La vie faite de petits rien.

Beni Kinkela.