Politique

Crise politique dans le Kongo Central: Sylvestre Ilunga répondra aux préoccupations des députés nationaux Ne Kongo ce lundi 7 octobre

Le chef du gouvernement congolais, Sylvestre Ilunga Ilunkamba apportera, ce lundi 07 octobre, des
réponses concrètes aux
inquiétudes soulevées par les députés nationaux ne kongo. Il sera question pour le Premier Ministre de pallier la crise tant politique que sociale constatée dans cette province.

En date du 03 octobre, les députés nationaux Ne Kongo ont rencontré, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Avec ce dernier, ils ont parlé du dossier du scandal sexuel impliquant le gouverneur et son vice de cette province. Et d’autres sujets liés aux problèmes du développement et de l’amélioration des conditions de vie de la population vivant dans le Kongo Central.

Parmi ces députés ayant répondu présent à ce rendez-vous, nous trouvons Antoine Ghonda, Fabrice puela, Daniel safu et bien d’autres figures emblématiques Ne Kongo, notamment le ministre des relations avec le parlement, Déo Nkusu. Ces élus n’ont pas voulu rester indifférents pour exprimer leurs inquiétudes par rapport aux questions d’actualité de la province.

La première question largement débattue est celle liée au scandale sexuel à la tête de la province où le gouverneur nargue la conscience morale de tout un peuple avec son vice gouverneur. Cependant, ils ont souhaité l’implication du Premier Ministre, afin daccélérer le processus de la mise en place des nouvelles personnes à la tête de la province du Kongo Central.

La deuxième préoccupation était basée sur la grève à l’ancienne RVM. Une société à laquelle, les travailleurs réclament le paiement des arriérés de salaire.

Autre problème débattu, est bel et bien celui de mauvais état des routes des dessertes agricoles. Ces députés ont indiqué que les productions de bon nombre des agriculteurs du Kongo central, pourrissent dans les champs. D’où l’impérieux serait de pallier à cette situation.

Compte tenu de l’importance du sujet le ministre les a demandé de le revoir lundi 07 octobre afin qu »il puisse apporter des réponses claires aux préoccupations exprimées par les notables ne Kongo.

Beni kinkela.