Développement

Le Vice-Ministre des Ressources Hydrauliques et de l’Electricité, S.E. Papy PUNGU LWAMBA, a reçu la délégation de la Banque Mondiale en mission dans le cadre de la préparation du Programme d’Appui budgétaire en faveur de la RDC.

Au coeur des échanges figurait la question des réformes dans le secteur de l’eau et de l’électricité, réformes constituant des mesures préalables au décaissement de 2020 et des déclencheurs pour celui de 2021.

Dans sa communication, S.E. Papy PUNGU LWAMBA a édifié la mission de la Banque Mondiale sur les réformes juridiques et institutionnelles amorcées dans le secteur à travers la Loi du 17 Juin 2014 relative au secteur de l’électricité et la Loi du 31 Décembre 2015 relative à l’eau ainsi que les mesures d’application y relatives.

Le Vice-Ministre, S.E. Papy PUNGU LWAMBA a, en outre, rassuré la mission de la Banque Mondiale sur la volonté et la détermination du Gouvernement quant à l’assainissement du cadre légal et institutionnel dans le secteur de l’eau et de l’électricité en vue de booster la croissance économique, conformément à la vision du Président de la République, Chef de l’Etat, S.E. Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, qui place le secteur de l’énergie parmi les priorités.

Après des échanges techniques avec la partie congolaise, c’est sur une note de satisfaction que la mission de la Banque Mondiale a bouclé sa rencontre avec le Ministère d’Etat des Ressources Hydrauliques et de l’Electricité.

La réunion, convient-il de souligner, a connu la participation, outre les experts membres du Cabinet du Ministre d’Etat des Ressources Hydrauliques et de l’Electricité, des experts délégués du CTR, de la SNEL, de la REGIDESO, du COPIREP, du Ministère du Portefeuille, du Ministère de l’Economie, de la Primature et de la Présidence de la République.