Politique

Des leaders du Kongo Central appellent à la conscience des députés provinciaux et demandent à Matubuana de faire son mea culpa

Ils se sont réunis, hier dimanche 15 septembre à Kisantu dans la province du Kongo Central, vers des heures vespérales pour analyser la situation de leur province devenant de plus en plus ambuguë. Eux sont des acteurs politiques et leaders de la province du Kongo Central. Ces derniers dans leur mise au
point faite à Kisantu sur la situation chaotique de la province du Kongo Central, ont formulé certaines recommandations jugées idoines pour sauver l’image de l’identité culturelle de Ne Kongo, gâchée par le scandal sexuel impliquant le Gouverneur et son Vice.

Dans l’ensemble, ils demandent aux députés d’ accélérer le processus qui consiste à lever l’ immunité de leur collègue Atou Matubuana pour qu’il soit à la disposition de la justice pour affaire du scandal sexuel.

Ci-dessous le communiqué des leaders de la province du Kongo Central:

DECLARATION POLITIQUE DES LEADERS DE LA PROVINCE DU KONGO CENTRAL

____________________

Très chers compatriotes,

-Nous avons tous suivi sur les réseaux sociaux, le 26 août de l’année en cours, abasourdis, interloqués et indignés, la saga sexuelle dont les acteurs principaux furent, le Vice-gouverneur du Kongo Central ainsi que l’assistante du Gouverneur de cette Province;

-Entendu que ce triste événement a choqué toute bonne conscience, souillé l’honneur de la République Démocratique du Congo notre pays, de son peuple, de ses dirigeants et a jetté en pâture la légendaire réputation de probité morale reconnue au peuple Ne Kongo;

-Entendu que toutes les enquêtes menées à ce jour sur cette odieuse forfaiture tant par les observateurs et analystes indépendants, par la Commission ad hoc de l’Assemblée provinciale du Kongo Central mise en place à cet effet, par les responsables des services spéciaux attitrés ainsi que par les autorités judiciaires établissent de l’implication du Gouverneur de la province du Kongo Central comme commanditaire de la mise en scène macabre ayant concouru au piège dans lequel est tombé son Vice-gouverneur;

-Entendu que le Front Commun pour le Congo, FCC en sigle, regroupement politique auquel appartiennent sieurs ATOU MATUNUANA NKULUKI et Justin LUEMBA respectivement Gouverneur et Vice-gouverneur du Kongo Central, outré par ce scandale qui a jeté le discrédit sur la classe dirigeante de notre pays, a courageusement et dans un sursaut patriotique, pris la décision de retirer sa confiance au tandem Gouverneur et Vice-gouverneur tout en les ayant invité à démissionner;

-Entendu que ce duo,malgré leur indélicatesse n’ont exprimé aucun remord à l’endroit de la République et de sa population mais qu’au contraire, le Gouverneur s’est caractérisé par un comportement frisant le déni de l’autorité établie en s’affichant en triomphateur par l’organisation des diverses marches arrosées des prébendes avec l’argent du Trésor provincial pour le soutien hypothétique à sa personne tout comme l’achat à titre onéreux avec les fonds qui auraient du servir au développement de la province, de quelques Députés provinciaux véreux pour le soutenir;

-Entendu que le Gouverneur suspendu oeuvre dans la logique de la terre brûlée en cherchant de créer un chaos sécuritaire dans la province dans le but d’une part d’empêcher la tenue des travaux de l’Assemblée provinciale et de son Bureau devant statuer sur ce dossier et d’autre part,attiser les germes de confrontation dans la population dans l’espoir funeste que les autorités du gouvernement central envisagent la neutralisation de l’Assemblée provinciale sinon amener ses affidés Députés provinciaux corrompus à planifier la destitution du Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central et de son Bureau afin de ne pas « couler » seul.

De ce qui précède, Nous, Jeunes Leaders de la province du Kongo Central, réunis ce dimanche 15 septembre 2019 à Kisantu dans le Kongo Central, avons pris les dispositions suivantes :

1.Demandons aux autorités concernées notamment, Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre,Ministre de l’intérieur et Sécurité, de prendre les dispositions sécuritaires conséquentes afin d’éviter toutes manifestations pouvant empêcher ou troubler la tenue des travaux de l’Assemblée provinciale et/ou de son Bureau ainsi que de veiller à la l’intégrité physique des membres de l’Assemblée provinciale et de son Bureau;

2. Appelons le Bureau de l’Assemblée provinciale, toutes affaires cessantes, de se prononcer dans les soixante douze heures (72 h) à dater de la lecture de la présente déclaration afin de statuer courageusement sur ce dossier et de prendre les décisions qui s’imposent;

3. Que les élections des nouveaux Gouverneur et de son Adjoint soient organisées dans les trente jours de l’adoption par l’Assemblée provinciale de la motion de défiance à l’endroit du tandem ATOU MATUBUANA NKULUKI et Justin LUEMBA;

4.Qu’à défaut d’organiser ces élections dans les 30 jours, nous sollicitons, très respectueusement au Président de République, Chef de l’État, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a fait du comportement vertueux et de la probité morale de l’homme public congolais son cheval de bataille, la nomination d’un Gouverneur intérimaire en attendant les élections du Gouverneur et du Vice-gouverneur ;

5. Exigeons de la Député provinciale, madame MIMI MALONDA, présidente de la Commission d’enquête de l’Assemblée provinciale la signature immédiate du rapport établi à cet effet afin de permettre à l’Assemblée provinciale de statuer sur le dossier;

6. Exigeons la réouverture des dossiers judiciaires et l’établissement des sanctions à l’endroit des Députés provinciaux cités présumés corrompus et corrupteurs lors des dernières élections sénatoriales et des Gouverneurs dans le Kongo Central afin de moraliser l’action publique dans notre province;

7. Demandons au Bureau de l’Assemblée provinciale que soit poursuivi en justice et sanctionné, le Député provincial Didier NKONGO pour avoir proféré des menaces et injures publiques à l’endroit du Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central;

8. Appelons à la raison et à l’amendement ceux des Députés provinciaux qui se sont laissés adouber par sieur ATOU MATUBUANA NKULUKI, Gouverneur suspendu contre rétribution des espèces sonnantes et trébuchantes lors de leur pèlerinage auprès de leur Ayatollah à l’hôpital Saint Luc de Kisantu afin de le soutenir contre vents et marées fut-il au détriment de la dignité de tout un peuple et des intérêts de notre province.
Ainsi, demandons-nous au groupe des Députés provinciaux dont Jean Claude MVUEMBA, Billy NTUNGA, NSALAMBI, Didier NKONGO, Lauriane, NSIMBA, Merfie LUTETE et consorts, de privilégier l’intérêt général de la province qui doit se mettre résolument au travail à l’instar de celles disposant des moyens semblables aux nôtres et qui sont entrain de booster les travaux d’infrastructures et d’investissement au profit de leurs populations respectives pendant que nos Gouverneur et Vice-gouverneur n’ont excellé que dans la médiocrité et le gaspillage des ressources publiques de la province. Nous les invitons à s’amander car persévérer dans le mal c’est criminel. Nous sommes tous convier à contribuer à la paix et à l’excellence dans notre espace pour l’essort socio-économique de la province du Kongo Central ;

9.Sollicitons, avec notre profonde considération, l’intervention de Son Éminence, Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, Chef Spirituel de l’église Kimbangjiste et autorité spirituelle de Ne Kongo, de ramener le Gouverneur à la raison, à l’humilité et qu’il prenne la mesure du chagrin de tout un peuplé pour ne pas persévérer dans l’entêtement;

10. Invitons Messieurs ATOU MATUBUANA NKULUKI et Justin LUEMBA, respectivement Gouverneur et Vice-gouverneur suspendus de se souvenir des espoirs que la population du Kongo Central avait à juste titre fondé sur leur tandem qui pensait-elle amenerait par leur jeunesse, la vigueur,le courage, la perspicacité au travail pour l’émergence de la province, espoirs qui ont étaient déçus par eux pour n’avoir vu et travaillé que pour leurs intérêts personnels en lieu et place de ceux de la communauté, de prendre le peu de courage qui leur reste et de demander pardon à la population du Kongo Central en particulier et à celle de la République congolaise en général en l’exposant à l’indignité et à la risée du monde, le peuple leur en saura gré;

11.Que si par quelques sortilèges, cette équipe ou l’un d’eux venait à être replacée à la tête de la province, afin de sauver notre province de la médiocrité et de son inanition, la jeunesse de la province du Kongo Central, toutes tendances et toutes tribus confondues se mettra debout comme un seul homme pour barrer la route à pareille imposture;

11.En attendant, nous n’appelons pas les Ne Kongo au calme mais plutôt à la vigilance.

QUE VIVE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO ;

QUE VIVE LA PROVINCE DU KONGO CENTRAL

GLOIRE ET HONNEUR À NOS ILLUSTRES BA MBUTA (Kimpa Vta,Prophète Simon KIMBANGU,KASA VUBU, FARNANA, NZEZA LANDU,KINGOTOLO Antoine, Daniel KANZA,Abbé LUYA et consorts)

Fait à Kisantu,le 15 septembre 2019.

Pour les jeunes leaders du Kongo Central :

1. KONGO Mutumbo, Président.

2.LOMBI NSEKA Mi-Roger, Vice-président en charge des stratégies et opérations.

3. JOSEPH NKIAMBIYANGA, porte-parole

4. DI SITA CHADRAQUE, Rélation publique

5.Jorgine Kisekedi, Secrétaire.