Politique

Coalition FCC-CACH:  » Nos deux leaders se sont montrés plus ouverts que leurs papas défunts » ( Tribune Papy Tamba)

Papy Tamba, membre du PPRD parti politique dont l’ancien Président de la République, Joseph Kabila Kabange est aitorité morale a dans une tribune, félicité les deux autorités morales. A savoir, celui du Front commun pour le Congo ( FCC) et celui de Cap pour le changement (CACH), dont l’actuel Président de la République dirige, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans cette tribune, Papy Tamba, a salué l’acte manifesté par leurs deux leaders. Pour lui, ces derniers ont réussi à trouver un compromis politique, celui de coalition en faveur de la population congaise. Il a  également Suggéré aux acteurs politiques appartenant à ses deux grandes formations dont lui-même étant du FCC, à oublier toutes formes des querelles. Et les invite à travailler ensemble.

Ci-dessous Tribune de Papy Tamba:

APRES L’ACCORD TROUVÉ ENTRE LE FCC ET LE CACH, LA POPULATION ATTEND. L’UNIVERS POLITIQUE CONGOLAIS A L’ARRET

Pour ce qui est d’un défi, cet accord l’est. Il l’est même davantage, dans la mesure où il trace le chemin de gouvernance commune entre deux frères ex-adversaires. Le temps du radicalisme au sein de la coalition FCC – CACH devrait-être derrière nous.

Prenons les choses dans l’ordre.

Tout d’abord, cet accord trouvé ne justifie pas son retard. Le contenu y afférent que nous venons de lire pouvait dégager un consensus depuis très longtemps, si la bonne foi était au rendez-vous. Ensuite, sept mois sans gouvernement est un drame, une tendance à un non-Etat. Nous devons le dire, pour rappeler que le temps nous est compté. Enfin, gouverner ensemble et évaluer les choses ensemble nécessitent une grande dose de bonne foi entre les parties. D’où l’intérêt d’une sortie rapide du gouvernement pour affronter les premiers jours d’une telle réalité historique que nous saluons.

AU SEIN DE LA COALITION FCC – CACH, L’HEURE DE NOUS ACCEPTER MUTUELLEMENT A SONNÉ

Que l’antifatshisme et l’antikabilisme disparaissent du milieu de nous. Le temps montre que les deux leaders de ce nouveau bloc ont tous les deux résisté aux intempéries de leurs bases. À nous de leur témoigner notre attachement, pour le bien du peuple congolais. Je répète ici ce que j’ai écrit dans ma dernière sortie:

NOS DEUX LEADERS SE SONT MONTRÉS PLUS OUVERTS QUE LEURS PAPAS DÉFUNTS. FAVORISONS ET PROFITONS

La gouvernance commune exige aussi le dépassement de soi, savoir privilégier l’essentiel qui reste le bien-être du peuple congolais. Nous ne pouvons y parvenir que si nous intégrons la vision qui est au sommet de la coalition en nous. Nouvelle ère pour notre peuple égal nouvel espoir. Les attentes ne font donc que commencer, pour évaluer la valeur ajoutée qu’apportera cette coalition.

À titre personnel, même sans me reprocher de rien, je demande solennellement PARDON à tous ceux qui ont piqué une crise par mes sorties médiatiques, au point de devenir injurieuses et menaçants sur ma personne. Pour rien. Je suis INNOCENT. Mais je ne pardonne personne de mon côté, car je n’éprouve aucune haine, aucune rancune et aucun sentiment négatif envers qui que ce soit. Cela doit se savoir.

 

L’humble et serviable Papy TAMBA