Politique

Après le départ de Bahati: La Composante Société Civile du FCC suggère un rappel de troupe par l’Autorité Morale de ce méga regroupement Politique.

Dans une déclaration faite ce samedi 13 juillet 2019, la Société Civile membre du Front Commun pour le Congo
dénonce la coutume des décisions unilatérales constatée au sein du FCC.

Cette Société Civile signataire de la charte du FCC, s’est dite frustrée et déçue pour n’avoir jamais participé aux décisions importantes qui engagent la plateforme politique dont Joseph Kabila est l’Autorité morale.

ci-dessous le communiqué:

DÉCLARATION DE LA SOCIÉTÉ CIVILE COMPOSANTE DU FCC A LA SUITE DU CLIMAT  QUI PREVAUT ACTUELLEMENT AU SEIN DU FCC.

Apres plusieurs mois de l’existence du Front Commun pour le Congo (F.C.C) les membres de la Société Civile, composante à part entière, signataires de la Charte du FCC, font la déclaration suivante :

1. Bien que prévu dans la Charte, les textes de son application notamment le règlement intérieur n’a jamais vu le jour. Ce qui constitue une faiblesse dans les rapports entre membres et vis-à-vis de la plateforme ;

2. Après les élections aucune réunion n’a été tenue pour déterminer les différents organes  du FCC au point que l’on va d’une surprise à une autre ;

3. Son Chef de file n’a plus été associé aux réunions stratégiques et autres débats dans le
cadre du comité stratégique ou les chefs des corps, consacrant ainsi l’isolement de cette composante qui fait pourtant partie intégrante du FCC.

De ce qui précède, la société civile du FCC, jalouse de son existence, se voit dans l’impossibilité
de soutenir et mobiliser ses membres à soutenir les décisions des « conférences des présidents » dont elle ne connait ni les tenants ni les aboutissants.

Elle attend les orientations de l’Autorité Morale pour se prononcer comme lors des consultations pour la désignation du candidat FCC aux élections présidentielles.

Fort des dispositions de l’article 3 de la Charte qui stipulent que les membres se donnent des garanties de solidarité et de bonne foi avant, pendant et après les élections, la Sociét Civile qui réitère sa loyauté à l’autorité Morale pense qu’il est urgent qu’elle convoque les signataires de la charte constitutive du FCC pour:

– Reconstituer la cohésion du groupe d’autant plus qu’en mettant sur pied cette
plateforme, il était question de privilégier les intérêts du Congo ou bref, mettre sur pied le camp de la patrie, le camp de ceux qui ont de l’amour pour le Congo et qui privilégient ce qui nous unit que ce qui nous divise ;

– Déterminer les organes du FCC et leurs animateurs ;

– Adopter le règlement intérieur.

C ’est seulement à ce prix que la Société Civile croit que notre méga regroupement politique
deviendra fort et prospère.

Que vive le FCC !
Que vive son Autorité Morale!
Que vive la RDC!

Fait à Kinshasa, le 13/07/2019
Pour le bureau de la Société Civile du FCC,

Jean-Baptiste Ndefu

Rapporteur.