Elections Politique

Présidence du Sénat… LES ÉLUS ET CADRES DE L’AFDC-A SOUTIENNENT ALEXIS THAMBWE MWAMBA

Il a plu à Joseph Kabila Kabange, président de la République honoraire et autorité morale du FCC de jeter son dévolu sur la personne du sénateur Alexis Thambwe Mwamba pour la présidence de la chambre haute du Parlement. Depuis cette désignation, beaucoup d’encre et de salive ont coulé sous le pont. Partout, les langues se sont déliées et les commentaires ont fusé de toutes parts.

Au sein du FCC, l’on a noté un cas qui s’écarte de la ligne droite de cette structure politique. Modeste Bahati Lukwebo a foulé aux pieds le mot d’ordre. Il s’est autoproclamé, lui aussi, candidat à la présidence du Sénat. Ceci dénote de l’indiscipline, voire l’insubordination. Aussi, soit-il, Modeste Bahati Lukwebo qui, il y a peu, dans une déclaration aux médias, a laissé entendre ce qui suit : « Comme vous le savez, j’appartiens à une famille politique, le FCC, où nous sommes régis par une discipline interne. C’est-à-dire que quand l’autorité morale aura porté le choix sur une personne, c’est celle-là que nous allons tous soutenir. Ça peut être moi. Ça peut être une autre personne. Mais, c’est dans le pouvoir discrétionnaire de l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila Kabange ».

Au vu de quelques élucubrations de Bahati Lukwebo, l’on est en droit d’affirmer que celui-ci dit une chose et fait son contraire. Sa déclaration, ci-dessus, a motivé les élus et cadres de L’AFDC-A. Ces derniers, disciplinés, comme le
sait Modeste Bahati Lukwebo, ne sont pas allés par quatre chemins ! Ils ont, à travers une déclaration de clarification de la position de l’AFDC-A, leur regroupement politique, réitéré leur indéfectible fidélité et loyauté à l’autorité morale du FCC. La déclaration a été lue par Néné Nkulu, présidente du groupe parlementaire AFDC-A, accompagnée par les élus et cadres dudit regroupement qui ont fait le déplacement de Kin Plazza le samedi 6 juillet 2019 pour une seule raison : soutenir la candidature de Thambwe Mwamba, telle que décidée par l’autorité morale du FCC.

DAVID MUTEBA KADIMA