Hi-Tech

Tribune: Les 9 propositions de Shekomba pour la performance du secteur des NTIC en RDC

En sa qualité d’expert en informatique, l’ancien candidat à la Présidentielle du 30 décembre 2019, Alain Daniel Shekomba propose une ligne politique efficace que devra suivre le prochain Ministre des Postes, téléphones, nouvelles technologies
de l’information et de la communication (PT-NTIC). Cette politique porte essentiellement sur des réformes
structurelles basées principalement sur la stratégie dite de
Leapfrog « Saut de grenouille ».

Ci-dessous la tribune:

Après l’Angola avec Angosat 1 et bientôt Angosat 2, Le Rwanda a mis sur orbite son premier satellite de
télécommunication cette année au lieu de 2020 comme initialement prévu et se prépare à mettre un deuxième
satellite en orbite avant fin 2020. Ce faisant, il est hautement impérieux que la RD Congo, premier marché potentiel de la sous région avec 80 millions des consommateurs potentiels et 9 frontières, visée principalement par ces réalisations spatiale procède, en toute urgence, à la réforme de son programme de développement numérique et sa ligne stratégique d’actions
gouvernementale.

Le Ministère d’État en charge de la NTIC devra dépendre directement et strictement de la Présidence de la
république.

Ce Ministère sera chargé d’apporter des réformes structurelles basées principalement sur la stratégie dite de
Leapfrog « Saut de grenouille » pour, entre autres :

1. Mobiliser à travers un partenariat public-privé, des fonds nécessaires à la construction du Premier satellite Congolais. Avec la stabilité politique, les 80 millions d’habitants et les 9 frontière font de la Rdc le marché le plus important et le plus stratégique de la sous région pour les opérateurs en télécommunication. ( possibilité d’un partenariat) ;

2. Créer les incubateurs d’entreprises des Nouvelles Technologies de l’Information et promouvoir l’auto- emploi ou l’autonomie entrepreneuriale des jeunes ;

3. Assurer la dématérialisation de l’administration publique en vue de réduire les coûts des consommables;

4. Assurer la dématérialisation du système, des outils et moyens des collectes des taxes et recettes ( impôts) de l’État pour permettre au trésor public d’éviter les détournements des recettes ;

5. Favoriser la multiplication des richesses nationales en appuyant l’économie numérique (rentabiliser l’exploitation des ressources stratégiques et infrastructures des Télécoms ) cela permettra à l’Etat de créer les conditions de création des plusieurs centaines des milliers d’emplois et d’apporter des milliards des dollars au budget de l’Etat ;

6. Réduire la fracture numérique et permettre à la majorité des congolais ordinaires d’avoir accès aux produits et services des Télécoms en adaptant les obligations sociales des opérateurs Télécoms liées à leurs licences
d’exploitation ;

7. Mettre en place une politique avant-gardiste de protection et sécurité du territoire national et des populations basée sur les Big-data ;

S’agissant spécialement de la gouvernance numérique des
opérations administratives, il sera prioritairement question
de :

8. Mener le recensement en mettant en place une carte d’identité nationale ultramoderne et une base des données des citoyens ( des pays comme le Japon ont disponibilisé des fonds important dans le cadre de la coopération « Ticad » pour permettre aux pays comme le notre de financer ces types des projets) ;

9. Mettre en place une politique de visibilité et promotion
des potentiels géostratégique de la RDC, plus grand marché de la sous région, terre d’avenir des start up afin d’attirer avec la mise en place d’une politique et d’une infrastructures adéquate, des capitaux frais étrangers en investissement pour les NTIC.

Alain Daniel Shekomba

A propos de l'auteur

beni kinkela

Ajout commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.