Politique

Enfin la NOGEC saisi le conseil d’Etat pour annulation des ordonnances sur SNCC et GECAMINES

Par une requête introduite le 06 juin 2019, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo par le bias de son président national, Maitre Constant Mutamba a saisi le conseil d’Etat, pour demander l’annulation des nouvelles ordonnances prisent par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, portant nominations des membres du conseil d’administration de la GECAMINE et la SNCC.

En motivant la raison de sa requête, la NOGEC observe que ces deux ordonnances ont été contresignées par le Premier Ministre qui n’en avait plus qualité. Cela s’explique par sa démission intervenue le 20 mai 2019.

Aussi, la NOGEC dénonce une fraude de la lecture de ces ordonnances telles que lues à la Radio Télévision Nationale Congolaise le 03 juin dernier, portant contreseing de Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, au lieu et place de contreseing du Premier Ministre, telle en est l’exigence substantielle de la disposition 81 de la constitution, constituent une violation de la loi fondamentale.

Suite à ce constat la NOGEC saisi le conseil d’Etat pour obtenir l’annulation des ces ordonnances sur SNCC et GECAMINES. Pour la NOGEC ces ordonnances sont illégales.

 

 

Beni Kinkela.