Faits Divers Politique

RDC: L’une des têtes pensantes du FCC, Adolphe Lumanu, victime d’une cabale politicienne.

On se croirait dans un « film Western « .

Carlos Yanda , pensionnaire de son état, au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK) – mieux connu sous l’ancienne appellation de  » Prison de Makala » – pour avoir escroqué plus de 240 milles dollars Américains à ses différents partenaires –
a porté plainte, contre le Professeur Adolphe Lumanu Bwana N’sefu – l’accusant d’avoir détourné une somme de 80.000 dollars Américains.

Dans l’entourage proche de Lumanu, ainsi que quelques observateurs objectifs de la scène politique congolaise estiment – que l’on se retrouve, devant une cabale bien orchestrée – par certains politiciens, qui veulent bien salir sa réputation dans l’opinion publique congolaise.

Sinon comment comprendre, qu’une personnalité de la trampe de Lumanu – ayant exercé des hautes charges de l’État au plus haut niveau, sans jamais laissé des casseroles – puisse se compromettre , dans une sale affaire qui ne concerne que 80,000 dollars ?
Véritable matière grise au service du Président de la République sortant , stratège incontournable au sein du Comité Stratégique du Front Commun pour le Congo -FCC – Notable respecté et respectable dans la communauté Songye, ancien Directeur de Cabinet du Chef de l’État Joseph Kabila, Vice-Premier Ministre en charge de l’intérieur et sécurité etc. le Professeur Lumanu , se trouve bel et bien, dans les collimateurs de certains ennemis de République – pendant ce temps de grands enjeux politiques – notamment, les tractations au sein de la coalition FCC-CACH, en vue de la formation du tout premier gouvernement post- alternance.

Après échange avec Maitre Urbain Mutwale, avocat conseil du Député National dans la province de Lomami l’Hon. Adolphe Lumanu – ce dernier pense , que sur le plan du fond, il est tenu au devoir de réserve – étant donné qu’ il a appris comme tout le monde – à travers les réseaux sociaux, qu’une plainte serait déposée, auprès du Parquet Général près la cour de cassation contre son client.

Il attend donc avec impatience et sérénité, qu’une convocation officielle – soit adressée au professeur Lumanu, avant de présenter tous les moyens de défense – qui permettront selon lui, de mettre fin – une fois pour toute – à toute cette machination.

Sur le plan de la forme, Me Mutwale pose juste ces quelques questions pour éclairer l’opinion:
 » Pourquoi une histoire qui se serait passée l’année dernière, vient de surgir plus de 9 mois après et à travers les réseaux sociaux ? » et de poursuivre ,  » Est-il pensable , qu’un homme comme Adolphe Lumanu , vu son statut social , soit impliqué dans une affaire de détournement d’ une modique somme de 80 milles dollars américains ? »
Pour lui – il s’agit-là, de l’oeuvre des quelques détracteurs politiques , qui veulent intenter la personnalité de son client, en cette période précise – où les grands enjeux politiques au pays – tournent autour de la formation du nouveau gouvernement.

Guy MOMAT