Faits Divers Politique Social et famille

Les funérailles du Dr. Étienne Tshisekedi est un évènement national… UN CENSEUR INNOPORTUN EMPÊCHE TSHALA MUANA DE PLEURER LE PATRIARCHE TSHISEKEDI

Avant même que le corps du père de la démocratie congolaise n’arrive, un quidam dans la commission d’organisation s’érige en censeur de ceux qui peuvent venir et ceux qui, lui-même impose un embargo « sentimental » et de bas étage. Il indexe la « Mamu nationale », Elisabeth Tshala Muana.

Ce quidam d’étroitesse d’esprit risque d’amener le Chef de l’État à piquer une crise de colère ardente. Dans nos cultures, on n’a jamais vu des barrières érigées pour empêcher des hommes à venir pleurer leurs connaissances. Qu’est-ce que Tshala Muana a fait contre le feu patriarche Kasaïen, pur sang comme elle?

Cet homme, que nous ne voulons pas qualifier par élégance, prêche dans l’eau trouble. Il n’y a pas question de créer des scandales inutiles et non justifiée. Tshala Muana est une artiste avérée, qui a fait rayonner la culture « luba » par sa danse « mutuashi », mondialement connue. Tandis qu’Étienne Tshisekedi est en politique comme elle, entendez Tshala Muana, en culture. Il n’y a aucun lien d’opposition.

Dire parce que Tshala Muana a opté pour Joseph Kabila Kabange sur le plan politique, cela fait partie de la démocratie. Il ne faut pas faire le zèle pour se faire remarquer au moment où l’on partage le malheur. On se souviendra du passage du Président Félix-Antoinne Tshisekedi à Beni. Quelques personnes qui ne l’avaient pas voté ont voulu
demander pardon. La réaction a été sans appel : « Vous aviez droit de voter qui vous vouliez. Il n’y avait aucune obligation à voter le candidat Félix-Antoinne Tshisekedi ». Le Président Fatshi a fait remarquer qu’il est le Président, et de ceux qui l’ont voté, et de ceux ont voté d’autres candidats de leur choix. C’est cela la démocratie !

Par ailleurs, ce quidam anti-réconciliation nationale, n’est pas digne de faire partie des organisateurs des funérailles du Patriarche Tshisekedi. Personne n’ignore que le deuil est souvent une occasion des retrouvailles, aussi une occasion de faire la paix. Aujourd’hui, Joseph Kabila Kabange et Félix-Antoine Tshisekedi sont en coalition, ils s’entretiennent très bien et se considèrent comme partenaires politiques et un quidam, plus royaliste que le roi, ne peut être celui qui s’attèle à diviser les Congolais, sans aucune raison valable.

Pour notre part, nous exigeons que le nom de ce quidam soit rayé de la liste des organisateurs. Que « Mamu nationale » vienne pleurer son patriarche en animant le deuil par sa culture mondialement connue et ses chansons vont adoucir la douleur sentie par la famille tant politique que biologique de l’illustre disparu ! D’ailleurs, personne n’a interdit à Martin Fayulu de venir pleurer « son vieux » qui a constitué pour lui le modèle politique. Qui l’empêchera? Personne. Surtout pas le quidam ! En tout état de cause, il faut toujours faire la part de chose : ne pas mettre dans le même sac la
politique et le social. Qu’on se le dise une bonne foi pour toute !

DAVID MUTEBA KADIMA