Jeunesse et Education Politique Social et famille

En lançant sa Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi… DENISE NYAKERU TSHISEKEDI DIT « PLUS FORTES » AVEC SES PAIRS !

De la parole à l’acte, la Première dame de la République démocratique du Congo Denise Nyakeru Tshisekedi vient de concrétiser sa promesse faite à la femme et la jeune fille le 8 mars dernier à l’occasion de la journée internationale consacrée à la gente féminine : protéger les droits fondamentaux des vulnérables (femmes et enfants) contre toutes formes des violences. L’avènement de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi est une réponse à la promesse.

Jeudi 16 mai 2019 a consacré le lancement officiel de cette Fondation. Le salon Congo de Pullman Grand Hôtel Kinshasa a servi de cadre à cette cérémonie. Des officiels, personnalités et autres anonymes ont tenu à marquer de leur présence la cérémonie.

L’on n’en dira jamais assez ! Motivée par sa propre expérience d’infirmière de formation et de profession, l’épouse du Chef de l’État a été touchée par la précarité de la situation de la femme congolaise en général, et celle de la jeune fille en particulier.

Sous forme d’une exhortation, la Première dame prône une synergie des femmes pour une société dynamique consacrant la liberté de la femme. Une société qui apporte progrès, travail, éthique, patience, persévérance… Ceci est possible avec « Plus fortes », à la fois vision de la Première dame Denise Nyakeru Tshisekedi et devise de la Fondation éponyme.

À travers sa Fondation, Denise Nyakeru Tshisekedi prend l’engagement d’offrir toujours sa disponibilité aux femmes et filles afin de leur donner l’opportunité de participer au développement de la RDC. Denise Nyakeru Tshisekedi, femme de poigne, elle n’a pas tardé à forcer l’admiration de l’opinion et est nommée Ambassadrice au vu de ses œuvres.

De ses quatre axes prioritaires, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi entend apporter ce qui suit : – éducation : encourager la formation des filles aux sciences ainsi qu’aux nouvelles technologies de l’information; – santé : soutien aux femmes souffrant des maladies silencieuses telles que cancer, fistule obstétricale ainsi que la drépanocytose ; – violences basées sur le genre (VBG) : encourager une évolution des modèles comportementaux des hommes et des garçons afin de plaider pour l’égalité des sexes ; – et autonomisation : encourager et soutenir l’entrepreneuriat féminin.

Au finish, la Première dame a fait savoir que l’amour n’est simplement amour que lorsqu’il est donné ! C’est en ces termes qu’elle a invité toute l’assistance qui a fait le déplacement de Pullman Grand Hôtel Kinshasa à donner autant d’amour que possible a chaque activité de la Fondation et dans chaque secteur de celle-ci. La vente aux enchères d’œuvres d’art a sanctionné la clôture de la cérémonie. 600.800 $ produits de vente et donnation qui, d’entrée de jeu, s’ajoutent aux valeurs disponibles de la Fondation. Bon vent !

DAVID MUTEBA KADIMA