Politique Social et famille

On ne jette des pierres qu’à l’arbre qui porte les fruits… LA SÉNATRICE FRANCINE MUYUMBA OBJET D’ACHARNEMENT INCOMPRÉHENSIBLE

On ose rappeler que Francine MUYUMBA à peine qu’elle a quitté son poste prestigieux de président de la Jeunesse africaine pour entrer en politique, certains caciques du régime de Joseph Kabila Kabange lui en veulent. Et pour cause, elle fait partie, à partir de maintenant, d’une nouvelle classe qui n’a pas connu de dictature et autre situation décriée par des Congolais.

Sur le plan politique, Francine Muyumba a des mains propres et n’a pas à envier personne. Un autre élément qui suscite de jalousie chose incroyable, pas de personnes d’autres provinces, mais ce sont ces co-provincaux du grand Katanga, qui ont profité et bénéficié de toute la manne qui est tombé du ciel durant les 22 ans de pouvoir de deux Présidents Katangais qui se sont succédé à la tête du pays, en l’occurence, feu Mzee Laurent-Désiré et son fils, Joseph Kabila Kabange. L’étonnement c’est ce que la sénatrice Francine Muyumba n’est combattue que par ses propres sœurs et frères Katangais, tout simplement c’est une étoile qui brille au firmament de la scène politique. Il n’y a rien à lui reprocher, mais on la hait sans cause. Et nous savons que la malédiction sans cause se retourne vers celui qui l’a prononcée ! Voilà ce qui fait peur.

Par le recoupement des informations et certaines sources concordantes, on retrouve les hommes de l’ancien gouverneur Moïse Katumbi. Ils ne jurent que par la « mort » politique de Francine Muyumba. Pourtant, la jeune sénatrice qui a sacrifié son poste de la présidence de l’Union panafricaine de la jeunesse pour venir contribuer à l’émergence de la RDC, est traitée de la très mauvaise manière par ceux-là même qui devraient l’encourager et la féliciter. Elle a fait la fierté du pays en ayant été reconduite à son poste après son premier mandat. La preuve éloquente que dans tous les pays africains, on a apprécié ses prestations à la tête de cette structure de l’Union africaine.

Ici, nous tenons à l’encourager à donner les meilleurs d’elle-même. Qu’elle se bouche les oreilles contre toute la campagne de dénigrement et tous les montages cousus du fil blanc. Francine Muyumba en tant que sénatrice, n’écoute pas les chants des cygnes. Ces détracteurs sont en train de pousser leurs derniers cris, avant de disparaitre définitivement de la scène politique.

Par ailleurs, ayez en tête qu’aucun prophète n’a jamais été reconnu dans son propre pays, comme nous dit les écritures saintes. Nous vous recommandons d’adopter une attitude de sagesse, comme celle qu’avait adopté Joseph Kabila Kabange, pendant les deux ans qui ont précédé les élections du 30 décembre 2018. À toutes les provocations, il a répondu par le silence d’or. Il y a lieu de suivre son exemple !

DAVID MUTEBA KADIMA