Politique

Victime d’un vol récemment, la sénatrice Francine MUYUMBA porte plainte à l’auditorat militaire de LUBUMBASHI

Pendant le séjour de l’ambassadrice Francine Muyumba à Lubumbashi du 11 au 16 avril pour la préparation de la victoire du candidat gouverneur du FCC à l’élection du gouverneur du Haut-Katanga.

Dans la nuit précédant cette élection Francine Muyumba, plaque tournante de la campagne du candidat FCC ne pouvait qu’être prise de panique lorsque les balles s’étaient mises à crépiter non loin de sa résidence. D’où les appels au secours qu’elle commença à lancer pêle-mêle jusqu’à être secourue par le n°2 de la deuxième zone de défense qui lui fit parvenir six éléments FARDC pour assurer occasionnellement la sécurité de sa résidence. Malheureusement malgré cette garde rapprochée,la sénatrice a perdu son sac à main. Les recherches menées ont permis d’indexer deux des éléments commis à sa garde.

Ayant constaté la disparition de son sac à main, Francine Muyumba en a référé à la hiérarchie militaire qui commissionné lesdits militaires pour récupérer son sac à main. Chose qui sera faite même si le contenu du sac à main n’était plus le même.

Pour aller plus loin et s’en remettre entre les mains de la justice,la sénatrice Francine MUYUMBA a porté plainte à travers ses avocats conseils contre les militaires qui ont volé son sac malgré que ceux ci soient passés aux aveux .

Selon ces avocats ,les allégations sur l’éventuelle séquestration ou torture qu’auraient subis « les voleurs » ne concernent en rien la sénatrice qui par contre est victime principale dont on cherche à ignorer superbement le préjudice subi car elle aurait pu être violée par ces malfrats qui lui ont dérobé des biens de valeurs .

Les observateurs proches de ce dossier regrettent aussi que certaines ongs des droits humains s’en prennent à sa personne. Une plainte pour vol qualifié a été formellement déposée contre eux devant l’auditorat militaire de garnison de Lubumbashi dont ils relèvent.