Elections

Kinshasa : course au gouvernorat Gentiny Ngobila Mbaka et Néron Mbungu Mbungu, ticket gagnant

En effet, en traçant d’un trait leurs parcours, on relève que le candidat gouverneur est d’abord un kinois pur sang. Né à Léopoldville, le 10 septembre 1964. Il a suivi ses études primaires et secondaires sur place. Avide d’apprendre, il s’envolera pour la France et obtient une licence en Administration et gestion des personnels au Conservatoire national des Arts et métiers.

Expérience professionnelle : Fort de sa formation, il prend l’initiative de créer sa propre entreprise en France. Un des premiers Africains a en avoir en France. Gentiny Ngobila Mbaka est l’unique Congolais spécialisé dans le secteur de gardiennage. Une fierté pour la RDC. Ce n’est pas tout. Il aligne aussi : « The Best Security » et « Euro First Security ». Par nationalisme pointilleux, des Congolais y sont engagés et même des étrangers. Nombreux y apprendront le « métier » et créeront aussi leur propre entreprise sur le modèle mis en service par Gentiny Ngobila Mbaka. Qui ne dira pas que c’est un maître en matière de création et de gestion d’entreprises ? Ses activités économiques devenant de plus en plus prospères, il s’intéressera aussi à l’export et l’import et dans le secteur immobilier, l’investissement refuge qui lui a donné tant du zèle et des ailes pour être en même temps en Afrique qu’en Europe.

Ayant acquis cette riche expérience dans le monde des affaires, il a décidé de venir au Congo afin de faire profiter aussi au Congolais sur place dans son propre pays : fibre nationaliste oblige. En RDC, Gentiny Ngobila Mbaka compte : « Universal Security », « Universal Cleaning » et G.Com. Des entreprises qui ont absorbé pas mal des chômeurs Congolais qui ne demandent pas mieux !

Opérateur culturel et sportif : Gentiny Ngobila Mbaka ne s’est pas limité à faire de bonnes affaires qui prospèrent. Il est un grand mécène. Il a produit pas mal d’artistes tant en musique que d’autres domaines culturels. Mais particulièrement en sport, il a été président du « DCMP ». Ce club a bénéficié de la modernisation par l’import des jouerais évoluant en Europe, notamment Kévin Parsemain. Un atout que d’autres clubs de Kinshasa et du pays ont suivi. Un précurseur de ce système inverse. En effet, tout le monde pensait toujours envoyer (vendre) les joueurs en Europe. Gentiny Ngobila Mbaka, lui, a changé de sens. De l’Europe au Congo !

Entrée en politique par la grande Porte : Gentiny Ngobila Mbaka n’est pas un simple homme d’affaires et mécène, il est aussi un patriote vertébré – conscient aussi de son devoir de citoyen, il a été interpelé par la situation politique du pays. Il ne pouvait pas rester les bras croisés. Il s’est engagé en politique avant la création du PPRD. Admirant les enseignements et le dévouement de feu Mzee Laurent-Désiré Kabila. Avec des compagnons qui partageaient les mêmes convictions, ils ont crée l’Union des Kabilistes Nationalistes. Il avait la fonction de vice-président dans cette structure politique. En 1997, président de la Commission Défense et Sécurité, Gentiny Ngobila Mbaka, a occupé alors différentes fonctions politiques notamment : Conseiller du ministre de l’Intérieur Gaëtan Kakudji, Conseiller du ministre des Finances.

Coopté député national à l’Assemblée constituante législative – Parlement de transition (ACL/PT) – Elu député national dans le fief électoral de Yumbi. Il a été vice-ministre de l’Agriculture, pêche et élevage. Aussi, soit-il, Président du conseil d’administration de l’Office des Routes. Puis, réélu député national dans le fief de Yumbi. Nommé Commissaire spécial pour la province de Maï-ndombe après le découpage d’octobre 2015, il sera élu gouverneur de la même province en 2016.

Gestionnaire de la Province de Maï-ndombe : Ici, il sied de noter que Gentiny Ngobila Mbaka est le premier gouverneur de cette nouvelle province, issue de démembrement de 2015. Malgré tous les problèmes qui se posaient entre le gouvernement central et provinciaux, il a pu tirer son épingle des jeux. En tant que gestionnaire de formation en Administration, il a mis en place une administration structurée et des infrastructures capables d’attirer des investisseurs dans la province, afin de créer des emplois qui génèrent les richesses. Les autochtones ont eu des emplois que Gentiny Ngobila Mbaka a crées. Ce n’est pas tout : Sur le plan social, il a électrifié Inongo, le chef lieu de la province, 25 ans après l’arrêt de services – il a crée un service provincial de ‘’cantonnage’’ afin d’entretenir les routes pour faciliter la communication au sein de la province et facilite aussi l’évacuation des produits vers les centres de consommation. Le célèbre pont Maï-ndombe a été réhabilité en partenariat avec l’Office des Routes. Il a achevé la construction de l’hôpital de référence de Nioki d’une capacité de 200 lits, sans oublier l’acquisition, sur fonds propre, du matériel de santé et médicaments pour 14 zones de santé. L’Université de Maï-ndombe est en cours de construction. Gentiny Ngobila Mbaka a doté la province d’un charroi automobile. Et la liste n’est pas exhaustive. Ici, on a affaire à un homme d’expérience et qui sait comment s’y prendre. Pour que tout puisse encore mieux marcher, il faut du temps. Sur le plan politique, Gentiny Ngobila Mbaka a travaillé avec l’Assemblée provinciale en parfaite harmonie. Il n’a jamais été l’objet de motion de censure ni de défiance. Quant aux événements de Yumbi, toutes les enquêtes menées ne font nulle part son implication, sinon il serait déjà mis en cause au tribunal. En tout état de cause, ce conflit est ethnique et date d’avant sa naissance. Il couvait.

Le coéquipier ou colistier : le candidat vice-gouverneur Néron Mbungu Mbungu, cet autre kinois pur sang. Il a vu le jour à Kinshasa, le 23 mars 1966, père de famille. Il a effectué ses études à Kinshasa, en ayant été reçu licencié en Sciences commerciales et financières de l’ISC/Gombe et gradué en comptabilité. Avide de formation, il a aussi un diplôme de gradué en Déclaration douanière et gestion des frets maritimes, sans oublier sa formation en informatique, management, marketing et comptabilité OHADA.

Expériences professionnelles : Néron Mbungu Mbungu, comme s’il le savait, a aussi passé dans la vie professionnelle la création d’entreprises, il est Directeur général de l’agence en douane « EBAG » puis PDG du groupe Gédéon Multiservices « GGS ». Il a créé un bureau d’études des projets et ensuite président de la fondation « Néron Mbungu « FNM ». Promoteur du complexe scolaire maman Pemba « CSMP » avec plus de 3000 élèves et d’autres structures sociales philanthropiques. Il a le mérite d’avoir conscientisé la jeunesse de Kinsenso pour se prendre en charge en étudiant ou par l’apprentissage d’un métier par le célèbre slogan que tous ont adopté : « Banga Moyo ». Ce qui lui a donné son pseudonyme de « Mfumu’A Banga Moyo »

Entrée en politique : Néron Mbungu Mbungu est membre influent du parti « Union Nationale des Démocrates Chrétiens « UNADEC ». Il est député national de la ville de Kinshasa, fief de Mont-Amba en 2006. Membre de la commission parlementaire Défense et Sécurité à l’Assemblée nationale. Réélu député national en 2011 dans le même fief. En 2019, réélu député national toujours à Mont-Amba et provincial à Kinshasa pour le compte de l’Avenir du Congo « ACO ».

Au vu de leurs expériences et assises sur terrain, sur le plan politique, social et économique, le duo Gentiny Ngobila Mbaka et Néron Mbungu Mbungu ne sont pas des enfants de cœur, mais des hommes rompus dans les rouages de la bonne gestion et de bonne gouvernance, ils méritent une considération et toute l’attention nécessaire pour gérer Kinshasa avec compétence et responsabilité.

DAVID MUTEBA KADIMA