Politique

3ème législature de la 3ème République Ouverture solennelle de l’Assemblée nationale

Comme nous l’avons annoncé, la séance plénière inaugurale de la troisième législature de la troisième République s’est tenue ce lundi 28 janvier 2019. Présidée par le Secrétaire général à l’Assemblée nationale, M. Jean Nguvulu Khoji, cette plénière marque également l’ouverture solennelle de la session extraordinaire de janvier 2019.

Voilà pourquoi, deux points étaient inscrits à l’ordre du jour. Premièrement, le discours inaugural du Secrétaire général à l’Assemblée nationale comme président de la séance. C’était un discours pratiquement protocolaire, au cours duquel, le n°1 de l’Administration de l’Assemblée nationale a exhorté les nouveaux élus à œuvrer utilement pour cette mandature qui s’ouvre.

Mais aussi, il a donné quelques conseils pratiques à ces députés nationaux nouvellement élus. En second lieu, le Secrétaire général Jean Nguvulu a procédé à l’installation des membres du bureau provisoire. Lequel doit-être dirigé, selon la Constitution en vigueur, par le doyen d’âge, et les deux moins âgés de tous les élus.

Pour le cas d’espèce, le plus âgé est le patriarche katangais, Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza (80 ans), le député élu et réélu G7 de la ville de Lubumbashi. Et par conséquent, il est reconnu comme président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale. Il est secondé par deux de ses plus jeunes collègues en qualités de secrétaires.

Il s’agit de M. Jackson Ahuse Afingoto, élu de la circonscription électorale d’Irumu sur la liste du regroupement politique AAD dans la province de l’Ituri. Et de Mlle Aminata Namasiya Bazego du parti politique PCD, élue de l’unique siège de la circonscription électorale de Bambesa dans la province de Bas-Uélé.

Ces trois membres du bureau provisoire ont été présentés aux membres de l’Assemblée avant leur installation par le secrétaire général. Aussitôt en possession de ses nouvelles fonctions, le président provisoire de l’Assemblée nationale a dans son speech, d’abord remercié la providence divine pour avoir occupé ce poste à son âge avancé, avant de féliciter tous ses collègues pour leur élection.

Puis il leur a rappelé que cette session extraordinaire de janvier 2019, est exclusivement consacrée à trois tâches suivantes : la vérification et validation des pouvoirs ; l’élaboration et l’adoption du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale ; ainsi que l’élection et l’installation des membres du bureau définitif de la chambre basse du Parlement, conformément aux dispositions de l’article 111 de la Constitution.
L’honorable Antoine-Gabriel Kyungu a en outre exhorté les députés nationaux nouvellement élus d’œuvrer à contribuer suffisamment au travail parlementaire, en mettant à profit leur savoir-faire et leur disponibilité.

Les grandes figures présentes à la plénière
Pour rappel, 485 députés nationaux ont été élus sur les 500 attendus, à travers les 26 provinces de la République démocratique du Congo, selon les résultats des élections du 30 décembre 2018 publiés par la CENI. Tous ces parlementaires nouvellement élus ont rempli des formalités d’accueil (enregistrement et identification) pendant trois jours à l’hémicycle du Palais du peuple, c’est-à-dire, du vendredi 25 au dimanche 27 janvier courant.

C’est ainsi qu’ils ont été convoqués à participer ce lundi à cette plénière inaugurale. Sur les 500 membres qui composent l’Assemblée nationale, 434 députés nationaux nouvellement élus ont répondu présents à cette première séance plénière, 51 ne se sont pas encore présentés au Palais du peuple, tandis que 15 sièges restent à pourvoir.

Dans la salle des congrès du Palais du peuple, nous avons remarqué la présence des grandes figures de la classe politique congolaise. Parmi lesquelles, le président sortant de l’Assemblée nationale, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko, le député élu et réélu du territoire d’Idiofa dans la province de Kwilu. A côté de lui, quelques-uns de ses collaborateurs membres du bureau sortant qui ont été réélus également. Tels que ses deux vice-présidents Luhonge Kabimbi et Rémy Massamba, Mme le questeur Elysée Munembwe…

D’autres grandes figures politiques : Henri Mova S, Néhémie Mwilanya, Lambert Mende Omalanga, Matata Ponyo, Antoine Ghonde, Steve Mbikayi, Richard Muyej, Julien Paluku, Claude Nyamugabo, Delly Sessanga, Claudel Lubaya, Pius Muabilu Mbayu Mukala, Jean-Lucien Busa, Patrick Muyaya, Jean-Charles Okoto, Bolengetenge Baleya, Henriette Wamu, Collette Tshomba, Evariste Boshab, Jaynet Kabila, José Makila, Ingele Ifoto, Adolphe Lumanu, Zoé Kabila, Ngoyi Kasanji, Juvénal Munubo, Marie-Ange Lukiana, Jean-Marie Lukulasi, Déo Nkusu, Jean-Claude Vuemba, etc.
Il y a eu aussi des confrères journalistes qui ont été élus. Entre autres, Christelle Vuanga, Léon Nembalemba (Papa Molière) et son fils Nembalemba Junior également élu, Daniel Nsafu, Eliezer Ntambwe, etc. Mais aussi des artistes élus, dont Paul Balenza, Jean-Goubald Kalala, etc.

Rappel de ce que sera la session extraordinaire
Trois principales missions attendent donc ce bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale.

Notamment, la validation des mandats des députés nationaux nouvellement élus, la rédaction du Règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale ; et l’organisation de l’élection du bureau définitif de la Chambre basse du Parlement.
Pour ce faire, il y aura la création des commissions spéciales devant préparer la validation des mandats. Puis, une séance plénière sera convoquée spécialement pour procéder à la validation des mandats des nouveaux députés nationaux élus, et cela se fera province par province.

Après cette séance de la validation des mandats, suivra quelques jours après, la rédaction du Règlement intérieur. Une commission spéciale sera mise en place pour ce faire.

La suite du travail que vont devoir abattre les membres du bureau provisoire, sera marquée par l’appel à candidature pour le bureau définitif de l’Assemblée nationale qui sera composé de sept membres. Un temps de campagne d’au-moins 48 heures sera accordé aux candidats à des différents postes du bureau. Et une séance de l’élection du bureau sera ensuite organisée.

Le bureau définitif voté et installé, procédera à l’ouverture, le 15 mars prochain, de la session ordinaire de mars 2019. Et il mettra en place des commissions permanentes pour mieux faire le travail parlementaire de toute la législature prochaine.

Lepetit Baende3ème législature de la 3ème République
Ouverture solennelle de l’Assemblée nationale
Comme nous l’avons annoncé, la séance plénière inaugurale de la troisième législature de la troisième République s’est tenue ce lundi 28 janvier 2019. Présidée par le Secrétaire général à l’Assemblée nationale, M. Jean Nguvulu Khoji, cette plénière marque également l’ouverture solennelle de la session extraordinaire de janvier 2019.

Voilà pourquoi, deux points étaient inscrits à l’ordre du jour. Premièrement, le discours inaugural du Secrétaire général à l’Assemblée nationale comme président de la séance. C’était un discours pratiquement protocolaire, au cours duquel, le n°1 de l’Administration de l’Assemblée nationale a exhorté les nouveaux élus à œuvrer utilement pour cette mandature qui s’ouvre.

Mais aussi, il a donné quelques conseils pratiques à ces députés nationaux nouvellement élus. En second lieu, le Secrétaire général Jean Nguvulu a procédé à l’installation des membres du bureau provisoire. Lequel doit-être dirigé, selon la Constitution en vigueur, par le doyen d’âge, et les deux moins âgés de tous les élus.

Pour le cas d’espèce, le plus âgé est le patriarche katangais, Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza (80 ans), le député élu et réélu G7 de la ville de Lubumbashi. Et par conséquent, il est reconnu comme président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale. Il est secondé par deux de ses plus jeunes collègues en qualités de secrétaires.

Il s’agit de M. Jackson Ahuse Afingoto, élu de la circonscription électorale d’Irumu sur la liste du regroupement politique AAD dans la province de l’Ituri. Et de Mlle Aminata Namasiya Bazego du parti politique PCD, élue de l’unique siège de la circonscription électorale de Bambesa dans la province de Bas-Uélé.

Ces trois membres du bureau provisoire ont été présentés aux membres de l’Assemblée avant leur installation par le secrétaire général. Aussitôt en possession de ses nouvelles fonctions, le président provisoire de l’Assemblée nationale a dans son speech, d’abord remercié la providence divine pour avoir occupé ce poste à son âge avancé, avant de féliciter tous ses collègues pour leur élection.
Puis il leur a rappelé que cette session extraordinaire de janvier 2019, est exclusivement consacrée à trois tâches suivantes : la vérification et validation des pouvoirs ; l’élaboration et l’adoption du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale ; ainsi que l’élection et l’installation des membres du bureau définitif de la chambre basse du Parlement, conformément aux dispositions de l’article 111 de la Constitution.
L’honorable Antoine-Gabriel Kyungu a en outre exhorté les députés nationaux nouvellement élus d’œuvrer à contribuer suffisamment au travail parlementaire, en mettant à profit leur savoir-faire et leur disponibilité.

Les grandes figures présentes à la plénière
Pour rappel, 485 députés nationaux ont été élus sur les 500 attendus, à travers les 26 provinces de la République démocratique du Congo, selon les résultats des élections du 30 décembre 2018 publiés par la CENI. Tous ces parlementaires nouvellement élus ont rempli des formalités d’accueil (enregistrement et identification) pendant trois jours à l’hémicycle du Palais du peuple, c’est-à-dire, du vendredi 25 au dimanche 27 janvier courant.

C’est ainsi qu’ils ont été convoqués à participer ce lundi à cette plénière inaugurale. Sur les 500 membres qui composent l’Assemblée nationale, 434 députés nationaux nouvellement élus ont répondu présents à cette première séance plénière, 51 ne se sont pas encore présentés au Palais du peuple, tandis que 15 sièges restent à pourvoir.
Dans la salle des congrès du Palais du peuple, nous avons remarqué la présence des grandes figures de la classe politique congolaise. Parmi lesquelles, le président sortant de l’Assemblée nationale, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko, le député élu et réélu du territoire d’Idiofa dans la province de Kwilu.

A côté de lui, quelques-uns de ses collaborateurs membres du bureau sortant qui ont été réélus également. Tels que ses deux vice-présidents Luhonge Kabimbi et Rémy Massamba, Mme le questeur Elysée Munembwe…
D’autres grandes figures politiques : Néhémie Mwilanya, Lambert Mende Omalanga, Matata Ponyo, Antoine Ghonde, Steve Mbikayi, Richard Muyej, Julien Paluku, Claude Nyamugabo, Delly Sessanga, Claudel Lubaya, Pius Muabilu Mbayu Mukala, Jean-Lucien Busa, Patrick Muyaya, Jean-Charles Okoto, Bolengetenge Baleya, Henriette Wamu, Collette Tshomba, Evariste Boshab, Jaynet Kabila, José Makila, Ingele Ifoto, Adolphe Lumanu, Zoé Kabila, Ngoyi Kasanji, Juvénal Munubo, Mova Sakanyi, Marie-Ange Lukiana, Jean-Marie Lukulasi, Déo Nkusu, Jean-Claude Vuemba, etc.
Il y a eu aussi des confrères journalistes qui ont été élus. Entre autres, Christelle Vuanga, Léon Nembalemba (Papa Molière) et son fils Nembalemba Junior également élu, Daniel Nsafu, Eliezer Ntambwe, etc. Mais aussi des artistes élus, dont Paul Balenza, Jean-Goubald Kalala, etc.
Rappel de ce que sera la session extraordinaire
Trois principales missions attendent donc ce bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale. Notamment, la validation des mandats des députés nationaux nouvellement élus, la rédaction du Règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale ; et l’organisation de l’élection du bureau définitif de la Chambre basse du Parlement.
Pour ce faire, il y aura la création des commissions spéciales devant préparer la validation des mandats. Puis, une séance plénière sera convoquée spécialement pour procéder à la validation des mandats des nouveaux députés nationaux élus, et cela se fera province par province.
Après cette séance de la validation des mandats, suivra quelques jours après, la rédaction du Règlement intérieur. Une commission spéciale sera mise en place pour ce faire.
La suite du travail que vont devoir abattre les membres du bureau provisoire, sera marquée par l’appel à candidature pour le bureau définitif de l’Assemblée nationale qui sera composé de sept membres. Un temps de campagne d’au-moins 48 heures sera accordé aux candidats à des différents postes du bureau. Et une séance de l’élection du bureau sera ensuite organisée.
Le bureau définitif voté et installé, procédera à l’ouverture, le 15 mars prochain, de la session ordinaire de mars 2019. Et il mettra en place des commissions permanentes pour mieux faire le travail parlementaire de toute la législature prochaine.
Lepetit Baende