Social et famille

Journée internationale des personnes handicapées… « LES PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP EXCLUES DANS LES PROGRAMMES DE PRÉSIDENTIABLES « 

APAFRIQUE INTERPELLE

À la veille des élections présidentielles du 23 décembre 2018, une structure de la société civile dénommée : Association des paralysées d’Afrique, « APAFRIQUE » en sigle, profite de l’occasion pour interpeller les candidats président de la République.

« APAFRIQUE », cette structure qui fait de l’intégration sociale citoyenne et professionnelle son cheval de bataille, propose aux institutions Rd-congolaises et bailleurs des fonds la prise en compte des droits de personnes handicapées, surtout en cette période électorale. C’est dans ce sens que le président de cette organisation, Mapwanga Bauduin Bukey, en séjour en Rdc, entend mener un plaidoyer en faveur des personnes en situation de handicap auprès de tous les candidats présidents de la République, pour la prise en compte de cette catégorie de personnes, dans leurs programmes de société.

C’est ainsi qu’en marge de la journée internationale des personnes vivant avec handicap, Mapwanga Bauduin Bukey invite tous les candidats président de la République, le 10 décembre 2018, au Salon Congo de Pullman Grand Hôtel Kinshasa, où ils répondront tous à l’unique et seule question : « Qu’est-ce que vous avez prévu, une fois élu, concernant la problématique de personnes handicapées en RDC? ».

Pour « APAFRIQUE « , si jamais les différents candidats présidents ne prenaient en compte ses problèmes, elle a des propositions à leur soumettre.

Il sied de noter en passant que jusqu’ici les personnes vivant avec handicap ne se sont pas encore retrouvées dans toutes les campagnes entreprises par l’un ou l’autre candidat président de la République. À ce meeting, du 10 décembre 2018, au salon Congo de Pullman Grand Hôtel Kinshasa, l’avons-nous déjà signalé ci-haut, de tous les candidats présidents de la République, chacun d’eux aura 20 minutes pour s’exprimer sur cette problématique.

Une heureuse expérience a été vécue et a porté des fruits qui durent jusqu’aujourd’hui. Le président de « APAFRIQUE » avait conseillé à Sett Blatter, président de la FIFA d’alors, en 2010, la prise en charge des personnes en situation de handicap lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, sur leur accessibilité et mobilité dans les stades de football, transport et logistique. Sett Blatter a dû accepter les propositions de « APAFRIQUE » qui, par voie de conséquence, a offert sa collaboration à la FIFA, à sa satisfaction et durant toute la période de l’organisation de la Coupe du monde en 2010 en Afrique du Sud. Ce qui explique aussi que cette ASBL qui a son siège à Paris, dispose également d’une structure en Afrique du Sud.

En tout état de cause, « APAFRIQUE » se constitue en une structure solide engagée dans la défense des droits des personnes vivant avec handicap.

DAVID MUTEBA KADIMA