Elections

Provinciale 2018… OTSHUDIEMA BENGU EMMANUEL S’AFFICHE À GOMBE

Gombe d’avant et d’aujourd’hui! Cette comparaison a touché la fibre sensible d’Emmanuel Otsudiema Bengu. Il a déploré, la dégradation dans certains coins et recoins de cette commune administrative, siège par excellence d’institutions.

Cet état de choses n’a donc pas laissé Me Emmanuel Otshudiema Bengu indifférent, et se sent concerné et interpellé par l’avenir de la commune qui l’a vu grandir. Ainsi, il s’est résolu d’entrer en politique par la grande porte. Sa candidature déposée et validée par la CENI pour le compte du « Regroupement G18 » et la CENI lui a attribué le n°18 pour cette année électorale 2018.

À Gombe, les grands ouvrages y poussent bafouant, dans certaines mesures, les normes d’urbanisation. Bref, la commune se meurt! Il faut relever le défi en redonnant à cette commune ses lettres de noblesse. Tel est le crédo de Me Emmanuel Otshudiema Bengu, cet avocat de profession. La crasse y a élu domicile. Et à cela s’ajoute les malades mentaux ainsi que d’autres marginaux errant ci et là, sous le regard impuissant des autorités urbaines.

Très engagé pour le renouvellement de la classe politique et l’encadrement de la jeunesse congolaise, Me Emmanuel Otshudiema Bengu entend apporter son expertise pour atteindre ses ambitions à travers une vision qu’il veut à court, moyen et long termes. C’est-à-dire, il veut agir par anticipation avec finesse et lucidité pour opérer des grandes évolutions socioéconomiques qui passent par la prise en charge et l’encadrement de la population ainsi que par l’éducation civique et l’orientation des jeunes à intégrer un environnement en perpétuel évolution.

Somme toute, Me Emmanuel Otshudiema Bengu se met en ordre de bataille pour faire retrouver à la commune de la Gombe sa place de choix. Au demeurant, Me Emmanuel Otshudiema Bengu attend d’électeurs l’appropriation du cycle électoral et l’accompagnement du peuple. Il projette sa vision dans l’encadrement efficace de l’exécutif, par la production des textes reglementaires contraignants vis-à-vis des dirigeants provinciaux afin de les emmener à agir pour le bien-être de la population de la Gombe en particulier, et celle des autres entités en général.

Pour plus d’efficience, Me Emmanuel Otshudiema Bengu se propose, une fois aux affaires, de suivre et de sanctionner toute action de manière positive comme négative. Cet avocat qu’on ne sait plus présenter, place l’homme au centre de son action, et attend de la population de la Gombe un accompagnement sans faille le 23 décembre prochain. Marié et père de famille, 3 enfants, Me Emmanuel Otshudiema Bengu est un polyglotte qui parle couramment français, anglais, swahili, tshiluba, lingala et kikongo avec peine.
DAVID MUTEBA KADIMA