Santé

Cardiopathies sous les tropiques… LA SOCOCAR OUVRE LES 5ès JOURNÉES NATIONALES DE CARDIOLOGIE À PULLMAN GRAND HÔTEL KINSHASA

La Société congolaise de cardiologie (SOCOCAR) a ouvert ses assises au salon Congo de Pullman Grand Hôtel Kinshasa. L’ouverture de ces 5ès Journées qui s’étendront du 2 au 3 novembre 2018, a été faite par le prof. Ngoy Dofra, président de SOCOCAR.

La présente édition est une preuve éloquente de l’évolution de la SOCOCAR après la précédente tenue à Pullman Karavia de Lubumbashi autour du thème : « Insuffisance cardiaque ». C’est un pas de plus, a rappelé le prof. Ngoy Dofra. D’autres points positifs révélés par ce dernier sont : – l’Assemblée élective en janvier 2018 qui l’a porté à la tête de la SOCOCAR, – création du site web SOCOCAR, une interface d’échange d’expériences quotidiennes entre cardiologues, – affiliation de la SOCOCAR à des structures régionales et internationales, – ouverture d’un compte bancaire à TMB (sécurisation de fonds dans la mesure où le retrait de fonds est conditionné par l’apposition de quatre signatures de membres), – obtention des documents légaux procédure en cours… Le thème central pour ces 5ès Journées, à en croire prof. Ngoy Dofra, a été choisi à dessein pour faire état de lieu de la maladie cardiaque et en élaborer des stratégies pour relever les défis.

Les présentes assises, certes, ont pour objectif de trouver la piste de solutions aux problèmes inhérents à la maladie du cœur. La séance de l’avant-midi a connu la participation des spécialistes qui, tour à tour, ont discuté autour de sous-thèmes : – insuffisance cardiaque sous les tropiques et médecine personnalisée, – ESC/ESH versus ACC/AHA H quelle classification de l’hypertension artérielle à adopter pour la RDC, – hypertension artérielle des jeunes et vieillissement vasculaire, – les différentes recommandations américaines et européennes, quelles implications ?, – fonction cardiaque (par 2D – strain) de l’hypertendu asymptomatique comparée à celle du normotendu – cas du centre de cardiologie de Lubumbashi, – insuffisance cardiaque chronique au-delà des traitements médicamenteux en RDC -éducation thérapeutique – présent et futur…

Une recommandation du prof. Ngoy Dofra aux jeunes, c’est de les préparer à la relève pour la prise en charge des patients. Les travaux se poursuivront encore demain samedi 3 novembre 2018.
DAVID MUTEBA KADIMA