Elections Politique

Course à la Présidence Le candidat n°15 Noël Tshiani propose Usd 800 milliards sur 15 ans pour développer la Rdc

Cet économiste international propose aux Congolais son « Plan Marshall de Noël Tshiani pour la reconstruction et le développement de la République démocratique du Congo». Lequel est reparti en trois quinquennats et s’articule autour de 15 programmes. De par son expérience de plus de 38 ans, le candidat Président de la République n°15 estime que son plan permettra d’accélérer le développement économique et social de la Rdc et de créer des opportunités pour toutes les congolaises et tous les congolais.

Le haut fonctionnaire international congolais, jouissant de 38 ans d’expérience professionnelle comme économiste international aux Etats-Unis, à la Banque mondiale, au Cap Vert et dans bon nombre de pays à travers le monde et en Afrique, docteur Noël Tshiani Mwadiamvita est le candidat n°15 à la présidentielle du 23 décembre prochain en Rdc.

Banquier commercial, banquier d’investissement et banquier de développement, ce digne fils de la Rdc qui a fait ses études universitaires aux Ets-Unis grâce à la bourse d’études du gouvernement zaïrois à l’époque, veut rendre le même service au pays pour ce que la République a fait de lui. Un devoir de reconnaissance.
Ce grand intellectuel congolais déplore les différents méfaits qui continuent de maintenir la Rd Congo et les Congolais dans sa maladie, c’est-à—dire, une extrême pauvreté, une misère indescriptible, un sous-développement intolérable.

Il a aussi fustigé le fait que le PIB par habitant de la Rdc soit le plus faible au monde, et ce, malgré ses innombrables et multiples ressources naturelles et potentialités.
Et comme candidat Président de la République, Noël Tshiani milite donc pour le changement et le développement de la Rd Congo. Il prône la rupture, le renouvellement de la classe politique congolaise corrompue, et un nouveau leadership propre.

Il rêve ainsi de restaurer la République des valeurs afin que la Rdc retourne à la vie normale. Ce, en vue de redonner la dignité aux Congolais. Il promet une lutte farouche contre la corruption dans le pays.
Et il veut faire de la Rdc un pays de référence au niveau planétaire. Voilà pourquoi, il invite tous les Congolais à un sursaut patriotique pour le développement du pays. Et aussi à tourner la page pour bâtir un pays nouveau.

Etant bénéficiaire de la bourse d’études du Gouvernement, le candidat Président Noël Tshiani reste très attaché à l’ambition de faire bénéficier également tous les étudiants congolais des bourses d’études. Il promet l’effectivité de l’assurance-maladie universelle pour tous les Congolais.

Noël Tshiani promet un salaire minimum de 1.000$ au dernier des fonctionnaires congolais.
Ayant participé activement à la mise en œuvre du Franc congolais, il a promis de veiller à la dé-dollarisation de cette monnaie nationale, qui restera la seule à circuler sur toute l’étendue de la République, une fois qu’il est Président de la République.

Mais également la réforme de l’Etat dans divers domaines de la vie nationale. Entre autres, la réforme de la sécurité, de la justice, de l’Administration publique, du système éducatif, de la diplomatie congolaise, etc.
Usd 800 milliards pour faire de la Rdc un pays émergeant
En homme très expérimenté dans la bonne gouvernance, gentleman raffiné et perspicace, doté d’une intelligence sublime, ce savant congolais de renommée mondiale a partagé vendredi dernier, à Kinshasa, devant ses compatriotes, sa vision du développement de la République démocratique du Congo. Cette vision est contenue dans sa stratégie développement qu’il a dénommé : « Plan Marshall de Noël Tshiani pour la reconstruction et le développement de la République démocratique du Congo ».

Le candidat Noël Tshiani est convaincu que son plan permettra d’accélérer le développement économique et social de la Rdc et de créer des opportunités pour toutes les congolaises et tous les congolais. Il constitue son instrument principal pour réaliser son rêve d’un Congo meilleur. Ce plan, fruit de ses plusieurs années d’expérience légitime, s’articule autour de 15 programmes fondamentaux.
Notamment, promouvoir la paix, la sécurité, l’Etat de droit et la démocratie ; promouvoir la bonne gouvernance et l’utilisation efficiente des ressources publiques ; investir dans les ressources humaines ; promouvoir l’autosuffisance alimentaire ; promouvoir l’émergence de la finance nationale ; promouvoir l’émergence d’un secteur privé national responsable ; favoriser la réalisation de grands travaux d’infrastructures à haute intensité de main-d’œuvre ; favoriser et accélérer l’industrialisation du pays ; promouvoir le développement du tourisme et l’éclosion du secteur tertiaire ; protéger l’environnement pour la santé et la survie la population ; promouvoir le changement des mentalités et la moralisation de la vie publique ; promouvoir l’image publique du pays ; promouvoir l’intégration nationale ; mobiliser les ressources humaines, Congolais de l’intérieur et de la diaspora, pour mettre en œuvre les différents piliers du plan ; et enfin, mobiliser les ressources financières intérieure et extérieure pour mettre en œuvre cette vision de développement.

Ce « Plan Marshall de Noël Tshiani » se chiffre à 800 milliards de dollars américains subdivisés en trois quinquennats. Le premier sera financé à hauteur de 20 milliards par an pour un total de 100 milliards pour cinq ans.

Tandis que de la sixième et à la quinzième année du plan, et après des réformes structurelles et institutionnelles profondes, l’on tablera sur un budget annuel qui atteindra en moyenne 45 milliards de dollars américains.

Ce budget, a-t-il indiqué, est à mobiliser essentiellement sur des ressources intérieures, mais également du reliquat qui proviendrait des investissements directs étrangers et des contributions des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux.

Le « Plan Marshall de Noël Tshiani » vise entre autres, à sortir la Rdc du groupe des pays très pauvres pour la faire évoluer au groupe des pays émergents ; à augmenter le PIB actuel de la Rdc de 800$ par habitant à 15.000$ dans 15 ans ; à réduire sensiblement le chômage (réaliser le plein emploi) en donnant du travail pour tous les Congolais et en créant d’innombrables opportunités ; à améliorer considérablement les conditions sociales des Congolais ; et à bâtir un pays stable, prospère et équitable pour les Congolais d’aujourd’hui et de demain.

Les détails de ce « Plan Marshall de Noël Tshiani » se trouvent dans son livre intitulé « La force du changement » paru aux éditions du Panthéon à Paris.
Autres sujets abordés
C’était une brillante présentation qui a épaté toute l’assistance et a suscité de l’intérêt à tout le monde.

C’est ainsi les participants ont soulevé plusieurs préoccupations. Auxquelles préoccupations, le génie Noël Tshiani a trouvé des réponses bien indiquées ayant satisfait les uns et les autres.

Quant à l’utilisation de la machine lors des prochains scrutins, le candidat n°15 à la Présidence de la République dans ses réponses, s’est montré ni favorable, ni défavorable face à cette nouvelle technique électorale. Toutefois, il est favorable à un consensus autour de la machine à voter de la CENI après l’avis des experts, tant sur le plan technique que juridique.
Et concernant la candidature unique de l’Opposition, Noël Tshiani dit être ouvert et favorable à toute démarche. Mais il reste strict quant aux critères du choix de ce candidat de l’Opposition.

Lepetit Baende