Santé

Congrégation des Sœurs Hospitalières du Sacré-Coeur de Jésus d’Espagne… APRÈS LE CENTRE DE SANTÉ MENTALE « TELEMA » DE MATETE, BIENTÔT UN AUTRE À KINTAMBO

Nul n’ignore que la prévalence des maladies mentales en RDC a atteint des proportions inquiétantes. C’est dans presque tous les coins qu’on rencontre des malades mentaux. Leur prise en charge est une nécessité, voire une question de santé publique.

Qu’à cela ne tienne, l’on se doit de remonter le temps. En 1989, une équipe de bénévoles et des sœurs espagnoles, avec le soutien de quelques mères de Matete et ses périphéries, avaient visité, en son temps, quelques quartiers. Constat : un nombre important de malades mentaux abandonnés à eux-mêmes.

L’accès aux soins appropriés ne leur avait pas été assuré. Face à cette précarité, la congrégation des Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus d’Espagne avait, à sa manière, commencé en 1989, la construction du célèbre centre de santé mentale « Telema » de La tête. La particularité dudit centre, il offre la possibilité aux patients d’accéder à la consultation à un prix abordable et à la portée de toutes les bourses. 30 ans après, la ville de Kinshasa a atteint un taux démographique vertigineux dont celui de malades mentaux aussi.

Le problème se pose avec acuité. Il faut décongestionner le centre « Telema » de Matete dont la capacité d’accueil ne répond plus face aux sollicitations. Le projet d’un autre centre de santé mentale à Kintambo est une réponse et une possibilité pour les patients provenant des quartiers éloignés de la commune de Matete.

Le projet du centre de santé mentale de Kintambo veut rapprocher les patients du centre et décentraliser les soins de santé mentale dans la commune de Kintambo et ses périphéries. Cette précision et de sœur Thérèse Ngo Mbog et sœur Angela Gutierrez, respectivement Supérieure Locale et responsable du projet et co-responsable du projet.

L’extension de Kintambo est une demande réelle et humanitaire reposant sur une expérience solide et professionnelle de 30 ans et d’un personnel engagé et motivé, lequel offre des soins de santé de qualité à la grande majorité de la population souffrant de problèmes mentaux.

C’est ici le lieu de souligner les besoins pour la construction du nouveau centre de santé mentale de Kintambo pour lequel la congrégation des Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus d’Espagne a déjà disponibilisé, en contrepartie, un grand terrain devant accueillir le projet, engagé un personnel de santé et du matériel de base pour le fonctionnement dudit centre.

Et aux bonnes volontés, la congrégation initiatrice attend de vous la contribution pour réunir les moyens financiers pour entreprendre les travaux de construction du nouveau centre de santé mentale de Kintambo.

DAVID MUTEBA KADIMA