Politique

Pour gagner les élections à tous les niveaux, la NOGEC outille ses candidats députés provinciaux et nationaux

Dorénavant les candidats à la députation nationale et provinciale de la Nouvelle Génération pour l’émergence du Congo, ont toutes les chance de remporter les élections. Car, du point de vue pédagogique, ils jouissent des connaissances indispensables leurs permettant d’avoir des fauteuils réservés aux parlementaires.

Le regroupement politique NOGEC et alliés, a organisé, ce mardi 25 septembre, un atelier de capacitation des candidats députés nationaux et provinciaux. C’est la maison des élections à Kinshasa qui a servi de lieu du déroulement de ces assises. L’objectif est de transmettre aux candidats de la nogec, des stratégies qui leurs permettent de bien réussir.

Ainsi, la Nogec a fait appel aux experts pour rendre possible son vœu. Parmi ces éminents se trouvent notamment, Jérôme Bonso, expert international en matière électorale, aussi Freddy Mulumba, Directeur général Adjoint de la RTNC. Ces deux ont apporté leurs contributions scientifiques respectives en vue d’instruire les délégués de la Nogec.

Dans son mot de circonstance, Constant Mutamba, Président de cette structure politique, a donné des raisons maîtresses qui lui ont poussées à organiser ces séances.

 » Notre objectif est de renouveller la classe politique. Car, nous ne pouvions plus compatir avec la classe politique qui a pris le pays en otage depuis 1960. Sur ce, nous devons renforcer nos capacités avant d’entreprendre toutes nouvelles démarches électorales.  » L’intervention de l’ expert, Jérôme Bonso, s’est porté sur la stratégie d’une campagne de proximité. Par-là, il scandé sa thématique en quatre rubriques.

D’entrée de jeu, il a procédé à expliquer l’ importance de certains concepts électoraux impérieux. Entre autres, la définition de la campagne électorale, rôle des réseaux sociaux, phases et actions sur terrain.

Pour Le DGA Freddy Mulumba, ce dernier a dressé un tableau sombre de différentes concertations tenues en RDC et ayant permis la confrontation des idées. Notamment celle de la conférence souverain entre Thomas Kanza et Tshisekedi.

Cependant, il a listé les fondamentaux qui ont poussés aux participants à jeter leur dévolu à Tshisekedi.

« Quand vous allez devant la population, il faut un discours proche pour être élu. Donc votre discours doit donner confiance et donner espoir. Et aussi faut expliquer à notre peuple que leur pays est riche, s’il demeure pauvre parce qu’il est victime du capitalisme occidental. Il faut garder la souveraineté du pays et non seulement manger. L’essentiel c’est d’expliquer aux peuples de sauvegarder son indépendance. Changer de discours où le peuple doit se retrouver en vous. Essayer de modérer votre discours en tenant compte des attentes de la population.  » , dixit Freddy Mulumba.

C’est la phase interactive de questions et réponses entre les intervenants et participants, qui a clôturé cette tenue pédagogique.