Elections Politique

En perspective de la présidentielle du 23 décembre prochain… PAUL RAMAZANI INSTITUE LE « COJENA » POUR FAIRE ÉLIRE SHADARY

Au lendemain de la désignation, par le président Joseph Kabila, d’Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat président de la République pour le compte du Front commun pour le Congo (FCC), des structures pour accompagner les différents candidats en lice se mettent en place.

Le dimanche 23 septembre 2018, l’on a assisté à l’institutionnalisation d’une plateforme électoraliste, et pas de moindre, Collectif des jeunes nationalistes (COJENA). Une déclaration, lue par le secrétaire général dudit Collectif, Aaron Mushiza Bisimwa, a consacré l’existence de ce mouvement de jeunes nationalistes. Ce collectif, disons au passage, n’a qu’une seule mission : faire élire de manière incontestable et irréfutable Emmanuel Ramazani Shadary le 23 décembre 2018.

Dans cette optique, le collectif dirigé de mains de maitre par Paul Ramazani compte sur l’électorat de jeunes largement représenté, soit plus de 60% de l’ensemble de la population congolaise. Déjà à la sortie officielle de « COJENA », plus de 200 associations de jeunes, qui se recrutent dans les milieux estudiantins, de la société civile et de la politique, ont pris d’assaut l’espace  » Bikapi » sur la 13e rue Limete/Industriel pour signer la charte en guise d’adhésion à « COJENA ».

Rappelant que l’avenir du Congo est entre les mains des jeunes, Paul Ramazani a signifié à ses pairs que c’est maintenant ou jamais que les jeunes doivent canaliser leurs désidératas au porteur du numéro 13 sur la liste électorale récemment publiée par la CENI, le nommé Emmanuel Ramazani Shadary. Ce dernier place l’homme au centre de son action. Soucieux de leur lendemain, les jeunes qui ont répondu à l’appel de Paul Ramazani se disent prêts à mouiller leurs maillots pour l’élection de Shadary et n’attendent que le go!

DAVID MUTEBA KADIMA