Politique

La paix pour la Rdc avant, pendant et après les élections: Aubin Minaku échange avec le Conseil œcuménique international

En cette période des vacances parlementaires, le président de l’Assemblée nationale n’est pas au repos. Aubin Minaku Ndjalandjoko est toujours au boulot. Après le ballet diplomatique de la semaine dernière, ce mardi 21 août 2018, le speaker de la Chambre basse du parlement a accordé une audience dans son cabinet de travail au Palais du peuple, à une forte délégation du Conseil œcuménique international, conduite par le révérend-docteur Olav Tveit, secrétaire général du Conseil mondial des églises.

Il y avait aussi dans cette délégation, le révérend-docteur Bokundoa Bo-Likabe, président de l’Eglise du Christ au Congo. « La paix pour la Rdc avant, pendant et après les élections », c’est l’essentiel du message apporté par les princes de l’Eglise.

A en croire le porte-parole de cette délégation œcuménique hôte, le révérend Milenge, ce message des évêques a été bien reçu et salué par le Président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjalandjoko. Et il a promis d’en faire large diffusion auprès de tous ses collègues élus du peuple.

Se confiant à la presse au sortir de cette audience, le révérend Milenge a déclaré ce qui suit : « Nous avons été ici dans une délégation œcuménique de haut niveau. L’objectif était de venir présenter au Président de l’Assemblée nationale un message.

Le message de paix et de solidarité. Le but est de manifester cette solidarité au peuple congolais et à la nation congolaise. Mais aussi, lui parler des souhaits ou de ce souci d’unité de foi entre les fils de Dieu. Il faille de la responsabilité des confessions religieuses dans ce pays, en rapport avec les élections et tout le processus électoral en cours ».

Et de poursuivre : « En fait, le secrétaire général du Conseil œcuménique, accompagné de ses membres du bureau, mais aussi de l’envoyé spécial du Vatican, avec les autres membres du Vatican aussi et le président de la Conférence des églises d’Afrique, sont venus en cette période pour nous encourager à aller de l’avant.

Afin que nous ayons des élections libres, transparentes, inclusives, et apaisées. Nous en avons besoin dans notre pays ».
Le révérend Milenge a rassuré que le Président de l’Assemblée nationale a été satisfait de cette visite des princes de l’Eglise, et il a répondu aux différentes préoccupations de ses hôtes, en leur rassurant qu’il va jouer le rôle qui lui revient pour que les choses se passent très bien.

Le porte-parole de la délégation œcuménique a en effet indiqué que ce message est déjà relayé à travers différentes églises, et ça va continuer à être relayer, confirme-t-il.

« D’autant plus que les peuples ou nos fidèles sont les premiers destinataires de ce message. Après le peuple, ce sont les acteurs politiques. Et après les acteurs politiques, c’est la communauté internationale. Le message sera relayé à tous ces niveaux », a déclaré le révérend Milenge.

Lepetit Baende