Politique

Désignation du candidat à la présidentielle 2018… JEAN LOKAKA : « JOSEPH KABILA SIGNE UN ACTE D’UNE GRANDE PORTÉE DÉMOCRATIQUE »

Les réactions continuent à fuser de partout depuis la désignation, par le président Joseph Kabila, de son successeur. Un nom, pas de moindre, a été dévoilé à l’opinion nationale et internationale. Emmanuel Ramazani Shadary, c’est sur sa personne que le président Joseph Kabila a jeté son dévolu.

Jean Lokaka, un acteur politique aguerri et cadre du PPRD, n’as gardé sa langue en poche. Il a, d’entrée de jeu, félicité et remercié Joseph Kabila pour l’acte d’une portée démocratique. Un acte irréfutable. Qui l’eût crû, lorsque déjà en 2007, Joseph Kabila parlait du respect de la Constitution ? Emmanuel Ramazani Shadary, appelé à succéder à la suite de la présidentielle de décembre 2018, n’est pas un néophyte en politique.

Il a fait ses preuves en politique. Il a gravi à la loyale les différentes étapes, l’on vous en épargne les détails. C’est ici où Jean Lokaka rappelle que Emmanuel Ramazani Shadary est une de grandes intelligences en sciences politiques formé en RDC.

Son cursus universitaire fait des envieux. En un mot comme en mille, Shadary fait de sciences politiques sa tasse de thé et maitrise pertinemment bien la notion de l’État, fait savoir Jean Lokaka, un autre politologue sorti de l’Université de Kinshasa.

Il mettra donc à coup sûr son intelligence au profit de la nation. La candidature de Shadary, affirme Lokaka, est accueillie de deux mains, et tous, comme un seul homme, nous l’accompagnerons jusqu’à la dernière victoire.

Quant au dépôt de la candidature d’Emmanuel Ramazani Shadary en tant qu’indépendant et pour le compte de la plateforme politique FCC, Front commun pour le Congo, Jean Lokaka précise que le FCC est une organisation électorale qui prend en son sein la MP, l’Opposition issue des accords de la cité de l’Union africaine et de la saint Sylvestre… et le PPRD, parti dont Shadary est sociétaire, en a signé la charte.

Face à cette multitude de labels, il est bien indiqué qu’il soit adopté un seul pour éviter l’imbroglio, d’où le FCC. Pour Jean Lokaka, il ne reste qu’à attendre le moment de campagne et celui des urnes pour que chacun de congolais vote pour le candidat du peuple, Emmanuel Ramazani Shadary.

DAVID MUTEBA KADIMA