Politique

La diaspora du PALU soutient la candidature de Muzito et dénonce l’humiliation publique que l’on fait subir au patriarche Antoine Gizenga

Dans un communiqué parvenu à la redaction de

Kin24.info, les membres du Parti Lumumbiste Unifié résidant à l’étranger, ont jeté leur dévolu sur Adolphe Muzito. Ainsi, ils ont également dénoncé l' »humiliation publique » subie par le fondateur de leur parti politique,Antoine Gizenga, alors que son état de santé ne lui permet en aucun instant de s’engager sur la course présidentielle de 2018.

Ci-dessous le communiqué de la diaspora du PALU :

 

REPRESENTATIONS EXTERIEURES DU PARTI LUMUMBISTE UNIFIE « PALU »

DECLARATION POLITIQUE

Nous, cadres, militantes et militants du Parti Lumumbiste Unifié « PALU » en Allemagne, au Benelux, en France, au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique, face à la crise que traverse notre parti, nous nous sommes réunis en urgence, physiquement et par vidéoconférence pour certains, ce samedi 11 août 2018, de 13 heures à18 heures à Bruxelles, capitale de l’Europe.

Vu la gravité de la crise que connaît notre parti depuis l’ouverture de dépôts des candidatures pour les élections présidentielle et législative, nous avons décidé de faire la présente déclaration politique, à l’issue des débats démocratiques conformément à l’article 12 au Titre I des Statuts du Parti qui dit :

« Les membres ont le droit de mettre en discussion,conformément au Règlement d’ordre Intérieur, toute question qu’ils estiment utile. Ces discussions doivent être menées de façon à respecter la libre expression de chaque membre. »

Les membres du PALU, gardiens du « Temple PALU » et signataires de la présente déclaration politique sont guidés du principe selon lequel : « On s’engage en politique parce qu’on est animé de convictions et de valeurs à défendre. »

Ainsi, les débats ont porté sur l’unité, les ambitions du Parti Lumumbiste Unifié par rapport à l’élection présidentielle et sur les intérêts de la Nation congolaise à défendre par les Lumumbistes.

Au terme des débats très animés, les cadres, les militantes et militants,mentionnés dans la liste en annexe, déclarent ce qui suit :

1. Le PALU doit demeurer un patrimoine national et porteur du projet de société, nous légué par les Pères de l’indépendance du Congo;

2. Le PALU ne doit plus être complice du système qui a privatisé et détruit l’Etat congolais ;

3. La tenue du Congrès devient obligatoire pour redynamiser les activités, cimenter l’unité et moderniser la gestion du PALU;

4. Le PALU doit confirmer son autonomie et retrouver son leadership du plus ancien parti politique national ;

5. Le Camarade Secrétaire Général Chef du parti doit être accessible facilement par tous les cadres et par tous les chefs des Structures de base.

6. La dissolution urgente de l’actuel bureau politique et la suppression du groupe de contacts dont certains membres sont inféodés au FCC ;

7. Le soutien patriotique de la candidature de l’honorable Adolphe Muzito pour l’élection présidentielle du 23 décembre 2018.

Enfin, les signataires de la présente déclaration politique dénoncent l’humiliation que l’on fait subir au patriarche, le socle de notre parti, en utilisant sa personne pour marchandage avec des intérêts privés évidents.

Qui a oublié la journée historique de jeudi, 25 septembre 2008, alors que visiblement, son âge semblait s’accommoder avec les fonctions qu’il exerçait, le Camarade Antoine Gizenga a subitement démissionné parce que sa «force physiquement l’avait abandonné », pour aujourd’hui comprendre qu’il puisse postuler pour la plus lourde charge de la magistrature suprême ?

C’est une insulte grave, une atteinte à sa personnalité que l’histoire jugera sévèrement. La démission du Premier ministre Antoine Gizenga était saluée par les médias internationaux qui ont vanté un Homme exceptionnel, intègre et désintéressé des biens matériels.

Aujourd’hui, accablé par l’âge, nous savons que le Camarade Secrétaire Général Chef du parti n’est pas demandeur de la fonction de Président de la République qui exige beaucoup d’énergie physique et intellectuelle.

Ainsi, conformément à l’Article 3 des Statuts du parti lumumbiste unifié « PALU », nous exigeons le retrait de la candidature du Chef de notre parti qui a été déposée sans son autorisation ni la consultation de la base du parti.

Nous demandons à la hiérarchie du PALU de respecter la volonté des masses populaires aujourd’hui, en soutenant sans réserve, la candidature de l’Honorable Adolphe Muzito, l’un des disciples formés par le Chef de notre parti, le Camarade Antoine Gizenga.

Les cadres et militants du PALU en Europe et en Amérique savent que leurs différents points de vue sont l’expression d’une forte volonté et aspiration de la base du PALU à travers la République démocratique du Congo et ne visent que la survie d’un parti devenu la poule aux œufs d’or de certains cadres du parti, ceux qui ont placé visiblement le Patriarche National sous leur tutelle.

Le Peuple Vaincra !

Fait à Bruxelles, le 11 août 2018

Participants à la réunion :

1. Théodore MULANDA (Comité PALU Allemagne)

2. Alain KISENGO (Comité PALU BENELUX)

3. Joseph KUZEKEMENA (Comité BENELUX) 4. Jean-Vincent

FASO (Comité BENELUX)

5. Lysta MUKEMBA (Comité BENELUX)

6. Frédéric KWA (Comité BENELUX)

7. Richard ELITE (Comité BENELUX)

8. Thérèse IZZIA MISI (Comité BENELUX)

9. KITETE MASUDI Christian (Comité BENELUX)

10. Justin BENGI (Comité BENELUX)

11. Jean Macaire MWANAMPULU (Comité BENELUX)

12. Baby MWANASA KHONDE (Comité BENELUX)

13. Patrick MUZITO (Comité BENELUX) 14. Eric

BILINGA (Comité BENELUX)

15. ISAA BOFUNGA (Comité BENELUX)

16. Michel MPOY (Comité BENELUX)

17. Serge NDALA (Comité BENELUX) 18. Mamie MPENGE (Comité BENELUX)

19. Baby MIMBENGA (Comité BENELUX)

20. Boniface MULAMBA (Comité BENELUX)

21. Chantal INGUNGA (Comité BENELUX)

22. Gloria MUKEMBA (Comité BENELUX)

23. Teddy SHANGUVU (Comité PALU au CANADA)

24. Robert Mukolo (Comité CANADA) 25. DODO KUKELEMENA (Comité PALU aux Etats-Unis)

26. José KAMANDA (Comité PALU FRANCE)

27. Anicet Muzinga (Comité FRANCE)

28. Pétillon BUADI (Comité PALU FRANCE)

29. Albert MUKULUBUNDU (Comité FRANCE)

30. Irène MUNTU (Comité PALU FRANCE)