Politique

Fausse rumeur autour de l’inéligibilité d’ Emmanuel Shadary, Me Claudel Tshikamba recadre le débat

Depuis ce week-end, de fausses informations circulent sur la toile et font état de la non conformité la candidature d’Emmanuel RAMAZANI  SHADARY à la loi électorale.

Pour Me Claudel TSHIKAMBA NAWEJ membre du PPRD , il s’agit d’une folle rumeur car l’article 15 exhibé n’est pas l’article de la loi électorale promulguée par le chef de l’Etat . Il s’agit plutôt de l’article 15 du projet de loi qui était en discussion au parlement.

Dans l’état actuel de la loi promulguée depuis le 24 décembre 2017  par le chef de l’Etat,  il n’y a ni exigence de démission de son poste électif ou de mandataire pour le candidat indépendant.

L’article 15 de la loi électorale indique plutôt  qu’un parti politique, un regroupement politique ou un candidat indépendant ne peut présenter qu’une seule liste ou une seule candidature, selon le cas, dans une circonscription électorale.

Chaque liste comprend un nombre de candidats inférieur ou égal à celui des sièges à pourvoir dans la circonscription électorale.

La présentation d’une liste par un regroupement politique s’effectue selon les règles suivantes :

1. un parti ne peut se retrouver dans plus d’un regroupement politique ;

2. un parti politique membre d’un regroupement politique ne peut présenter une liste de candidats dans une circonscription.

C’est la version connue et publiée dans la loi N°17/013 du 24 décembre 2017 indique Me Claudel TSHIKAMBA NAWEJ qui précise que la version utilisée pour colporter autour de la candidature du dauphin est fausse et n’a jamais été ni adopté au parlement ni promulguée par le chef de l’Etat Joseph KABILA KABANGE.