Monde

ALASSANE OUATTARA AMNISTIE SIMONE GBAGBO ET ANNONCE LA RÉVISION DE LA COMMISSION ÉLECTORALE

Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu à l’avènement de Alassane Ouattara ? Tout, vraiment tout sauf rien. Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara (ADO) mijoterait certes quelque chose derrière son ordonnance signée le lundi 6 août dernier, laquelle porte amnistie de 800 détenus, comme d’aucuns le savent, qui ont été poursuivis à la suite de leur implication à la crise ayant suivi les élections de 2011 – 2012, et infractions contre la sûreté de l’État après l’investiture de Ouattara, le 21 mai 2011.

Le Chef de l’État ivoirien l’a annoncé à l’occasion de son discours lors de la célébration de la fête nationale ivoirienne, le lundi 6 août dernier. Alassane Dramane Ouattara place son geste sous le signe de paix et réconciliation nationales.

Déjà, 500 de condamnés bénéficient de la liberté provisoire. Même ceux en exil, ils ont vu leur condamnation effacée. Ne sont pas concernés à cette grâce présidentielle, les militaires, soixante au total, auteurs des crimes de sang. Pour mémoire, Simone Gbagbo, ancienne première dame, a été incarcérée depuis avril 2011, pour une condamnation de 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’État.

L’on note que la clémence de ADO tombe dans un moment d’intenses crispations politiques où lui et Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte-d’Ivoire, se regardent en chiens de faïence. Alassane Dramane Ouattara avait révoqué, Noël-Akossi Bendjo, proche de Henri Konan Bédié. Qu’à cela ne tienne, une rencontre est envisagée, un de ces quatre matins, entre ces deux citoyens ivoiriens. Depuis 2005, les deux précités sont aux antipodes.

De ce qui précède, l’on se demande pourquoi Ouattara a attendu la fin de son premier mandat pour accorder l’amnistie? Surtout qu’il envisage de réviser la commission électorale ! Il y a anguille sous roche. (Ndlr : où est alors la communauté internationale pour suivre de près la politique interne ivoirienne ? On croirait que sur le plan régional (Afrique), c’est la RDC qui vole la vedette à d’autres pays. Attendons voir l’évolution.

DAVID MUTEBA KADIMA