Politique

Libération de JP. Bemba ou la guerre du coltan en RDC ?

Quand le président Joseph KABILA avait décidé que les élections seront financées exclusivement par le Gouvernement Congolais , la Communauté Internationale qui tenait à avoir la RDC sous sa coupe, n’a jamais digéré cette prise de conscience du Congolais.

Des prises de positions intempestives fusent de partout pour attester l’ingérence des affaires de la RDC et pour briser le nouvel élan, il fallait nécessairement se tenir d’un autre Congolais.

La trouvaille, c’est  JP. BEMBA qui aurait pu faire l’objet des poursuites judiciaires pour ce qu’il a occasionné comme morts à Kinshasa pour ne citer que le cas de HUGO TANZAMBI.

C’est le contre-poids des occidentaux pour annihiler les efforts de redressement économique entrepris par le président Joseph KABILA, un peu comme hier quand ces impérialistes se sont servis de  MOÏSE TSHOMBE pour mettre mains basses sur le cuivre Congolais dans la province du Katanga.

Car il ne fait l’ombre d’aucun doute , que le nouveau code minier promulgué par le président la RDC est à la base de tous ces remue-ménages dont la finalité est le contrôle du cobalt Congolais dont ils ont grandement besoin.

 

Mais qui est l’homme Jean-Pierre BEMBA?

 

Connu pour son égoïsme à outrance , l’homme à privé aux agents et fonctionnaires de l’État , les retombées de l’accord de Mbudi parce que signé par Zahidi Ngoma.

Bien qu’il ait déclaré haut et fort qu’au bout de  10 ans passés à la CPI, il a changé, il a tourné la page et ne garde aucune rancune, force nous a été donné de voir qu’il a superbement ignoré LISANGA BONGANGA, son frère de province, au point de ne pas le saluer le jour de son retour à l’aéroport de Nd’jili. C’est du à quoi sinon par rancune!

L’intervention des occidentaux dans la libération de BEMBA n’est pas gratuite. Tout le monde a vu comment Herman COHEN s’est investi à ce propos. Qu’est-ce qu’il leur a promis d’autant plus qu’il n’ y a rien pour rien?

Et quand BEMBA atterrit à Kinshasa, on se rend compte que le Jet qui l’a transporté est frappé du sigle de la firme de lobby américaine Geragos et Geragos de l’avocat Mark GERAGOS, spécialiste dans la défense des criminels et des personnes peu intègres sur recommandation de Soros Fund Management de Georges SOROS qui contribue à hauteur de 75% dans le fonctionnement de la CPI.

Tout est donc claire. Puisque l’homme n’a pas changé, ce ne sont pas les fonctionnaires de l’État qui vont oubliés la non application de l’accord de MBUDI décidé par BEMBA, lui qui ne se soucie pas du social du Congolais.

La RDC n’a pas besoin de dirigeants dont la notoriété est remise en cause. Être condamné pour subornation des témoins équivaut à être condamné pour corruption des témoins. Ce ne sont que des synonymes. Ce type d’homme, reconnu corrupteur sur le plan international, peut-il devenir Président de la république aux USA, en France ou en Belgique?

Bref Messieurs de la Communauté Internationale, ne nous imposer pas ce que vous ne pouvez pas tolérer chez vous.

-Vous avez accusé KADHAFI jusqu’à lui infliger la mort, la Libye est aujourd’hui ingouvernable, juste pour le pétrole, une situation qui a crée l’insécurité dans le Sahel et dont les fils, par soucis de se sécuriser meurent en quantité dans la méditerrané et repoussés par vos pays;

-Vous avez accusé SADDAM HUSSEIN de posséder les armes à destruction massive jusqu’à lui donner la mort, en réalité c’était pour le pétrole;

Si c’est ce que vous comptez réaliser en RDC, il vous faudra réfléchir deux fois car le Congolais d’hier n’est pas celui d’ aujourd’hui.

DM.