Politique

À quelques heures du dépôt de candidatures à la députation nationale et présidentielle… CLAUDE MASHALA APPRÊTE SON MANIFESTE « JE N’AI TOUJOURS PAS CHANGÉ DE CANDIDAT »

Acteur politique et pas de moindre, Claude Mashala, ce colosse, au propre comme au figuré, n’est plus à présenter. Kabiliste atypique et libre d’esprit, il n’a pas sa langue en poche chaque fois qu’il veut donner son opinion. Secrétaire exécutif national du PPRD chargé de Questions sociales et humanitaires, réputé homme de terrain, Claude Mashala affronte ses adversaires politiques, disons ceux de Joseph Kabila, en face.

Le voilà revenir à la charge avec son manifeste « Je n’ai toujours pas changé de candidat ». Comme d’aucuns le savent, Claude Mashala, cet inconditionnel Kabiliste, n’a et n’aura toujours le même candidat comme en 2006 et 2011. C’est ici le lieu où il en appelle au respect de choix des autres. En vrai démocrate, Claude Mashala a toujours respecté le choix des autres. Cependant, il s’étonne de voir, comment, chaque fois ses adversaires politiques vocifèrent contre ses déclarations et ses prises de position.

Avec son manifeste  » Je n’ai toujours pas changé de candidat « , Claude Mashala entend donc livrer dans les prochains jours les motivations qui le poussent à ne pas changer de candidat. C’est cela la démocratie, fait savoir Claude Mashala. Car, la démocratie, poursuit le « Mbingazor », c’est le respect de choix; surtout celui des autres.

Il nous a promené à Limete, effectivement, nous n’y avons trouvé que l’oeuvre de l’artiste Lufu, le Batteur de tam-tam, connu sous le célèbre nom de  » Ekeko ya foire » et la place « Échangeur ». Une insinuation forte de Claude Mashala comme pour dire qu’à Limete, il y a d’un côté le quartier industriel et les quelques unités industrielles ; et de l’autre le quartier résidentiel, où il n’y a que l’ombre et la photo! N’en déplaise à personne. Et pour revenir à la question de choix, Claude Mashala dont on lui reconnait le respect de choix des autres, il veut autant, en retour, voir son choix être respecté par les autres.

C’est son droit, du reste, le plus légitime et intangible dont il est trop regardant. Si hier, il s’est battu bec et ongles pour Joseph Kabila Kabange; aujourd’hui, Claude Mashala s’évertue à la cause de Kabila Kabange Joseph. Autrement, c’est le 6 et le 9 écrits au milieu de deux personnes en face! Explicitement, même vu différemment, Kabila reste son candidat !
DAVID MUTEBA KADIMA.