Politique

Le PPRD en ordre de bataille… AIMÉE MWANGE RECRUTE 200 CHEFS DE CELLULE

Au parti présidentiel, PPRD, rien n’est laissé au hasard. Depuis l’avènement de Ramazani Shadary, secrétaire permanent (SP), à la tête du parti cher à Joseph Kabila, tout bouge entre les lignes. L’appel percutant de Shadary continue à produire des effets. L’effet, le dernier en date, c’est à la fédération de la Lukunga où Aimée Mwange a abattu un travail de titan.

Cette dame de poigne a mis à la disposition de son parti 200 chefs de cellule. Ils font désormais partie de la cellule de base « 100% SUR » dirigée de mains de maitre par Aimée Mwange. Pendant trois semaines, ces nouveaux adhérents ont reçu la formation. L’école du parti a fait sa part de galvaniser les chefs de cellule. Il sied de relever que c’est la toute première promotion de toutes les fédérations du PPRD à Kinshasa.

Chacun de ces chefs de cellule a mission de recruter, à son tour, 50 membres. Ils en sont capables au regard de techniques apprises le long de formation. Ayant représenté le secrétaire permanent, en mission de redynamisation du PPRD au Kongo-central, Me Matthieu Kitanga, directeur de cabinet de celui-ci, a apprécié à juste valeur le travail d’Aimée Mwange. Elle a intériorisé et pratiqué la stratégie « Tshisumpa », a fait remarqué Matthieu Kitanga. Il faut être du PPRD pour en savoir quelque chose.

Les 200 chefs de cellule promettent de ramener dans un délai proche 10.000 membres. Au PPRD, tout le monde est recruteur. C’est ce qui fait la force du parti. Et comme pour sanctionner la formation, les brevets de participation ont été remis aux récipiendaires. D’autres chefs de cellule sont en formation, a affirmé Mopanga Champion, secrétaire exécutif provincial du PPRD/Fédération de la Lukunga. Heureuse qui, comme Ulysse, Aimée Mwange n’a pas caché son seul objectif : gagner, à tous les niveaux, les élections du 23 décembre prochain. C’est avec force et détermination qu’Aimée Mwange a lâché :  » Raïs shikata! Keba ke tuwanyako ».. Comprenne qui pourra!

DAVID MUTEBA KADIMA.