Jeunesse et Education

Atelier de partage d’expériences sur la gouvernance du secteur de l’éducation

GASTON MUSEMENA ATTEND UNE FEUILLE DE ROUTE D’ACTIONS PRIORITAIRES

Initiée par le président Joseph Kabila, la reforme de la gouvernance du système vise avant toute chose l’amélioration de la qualité de l’enseignement dans les écoles primaires de la RDC. C’est dans cette optique que le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel a ouvert ce lundi 4 juin 2018, au salon Congo de Pullman Grand Hôtel Kinshasa, un atelier de partage d’expériences sur la gouvernance du secteur de l’éducation.

L’atelier dont question s’étendra du lundi 4 au mercredi 6 juin 2018. Il a, entre autres objectifs :

  • Identifier et partager les bonnes pratiques de gouvernance ;
  • Dégager et diffuser les nouvelles orientations en lien avec les leçons apprises, et enfin, élaborer une feuille de route de suivi.

La tenue de présentes assises ont pu se tenir grâce à l’implication de partenaires traditionnels de l’EPSP, notamment USAID et UKAID, respectivement du gouvernement américain et britannique. Bien avant, Virginie Brand, team leader de « ACCELERE 2 » a circonscrit les objectifs de cet atelier qui s’inscrit dans le cadre d’appuyer la réforme du secteur éducationnel en RDC.

Les termes de référence pour ce programme sont conclus dans un protocole signé entre le gouvernement de la RDC à travers le ministère de l’EPSP, d’une part, et le programme américain ainsi que britannique, de l’autre. En outre, Gaston Musemena Bongala, ministre de tutelle, a rendu un vibrant hommage au président Joseph Kabila qui, sans ménagement, a fait de l’éducation une priorité fondamentale nationale, et ce, conformément aux engagements internationaux auxquels la RDC a ratifié. Cela dans le seul souci d’atteindre l’idéal, celui de faire de la RDC un pays émergent d’ici à l’horizon 2030.

Pour mieux faire les choses, le gouvernement congolais a prévu un cadre, unique, et servant de référence et orientations tant pour le gouvernement que pour ses partenaires traditionnels. Il s’agit bien entendu de la « Stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016 – 2025 ».

Au demeurant, Gaston Musemena a rappelé aux participants a ces assises le vœu du gouvernement qui entend à les voir échanger sur les différentes questions inhérentes à l’éducation nationale. Et le gouvernement n’entend pas lésiner sur le trempé pour s’y impliquer afin d’atteindre les objectifs cadrant avec la vision du président Joseph Kabila dans le secteur de l’éducation. À l’issue des travaux, le ministre de l’EPSP attend une feuille de route qui dégagera les actions prioritaires. Quelques entités administratives provinciales sont associées à ces travaux afin d’en faire valablement un cadre d’échange et de partage d’expériences.
DAVID MUTEBA KADIMA