Monde Santé

Santé publique : La Chine au chevet de la RDC

SHE OKITUNDU REÇOIT 1 MILLION DE $ DE LA CHINE   

La République populaire de Chine vient de se joindre à la République démocratique du Congo pour lutter contre l’épidémie d’Ebola qui sévit depuis un temps à Bikoro, en province de l’Équateur. Une enveloppe de 1 million $, preuve de la bonne coopération chinoise, vient d’être accordée à la RDC. 

C’est le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et coopération régionale, She Okitundu, qui a réceptionné la contribution chinoise avant de la confier au ministre de la santé publique, Oly Ilunga. Le geste du peuple chinois est une preuve éloquente de coopération entre les deux nations. Le patron de la diplomatie congolaise, Leonard She Okitundu, et l’ambassadeur de la Chine en RDC ont, à l’occasion, signé et échangé les notes. L’on notera que la Chine n’est pas à son premier acte de bienfaisance. Elle accompagne la RDC dans nombre de domaines, entre autres :  infrastructures, culture, éducation, santé… 

Oly Ilunga, ministre de la santé, a reconnu l’implication de la Chine. Dans un passé proche, la Chine était aussi venue à la rescousse de la RDC pour lutter contre le choléra, a laissé entendre Oly Ilunga. Et toujours dans le souci d’empêcher la propagation de cette épidémie, le gouvernement a instauré une quarantaine le long du fleuve Congo, porte d’entrée pour le trafic Équateur – Kinshasa.  Le vice-premier ministre, ministre de Transport et voies de communication, José Makila, a effectué le déplacement de différents ports de Kinshasa où sont déployées les équipes pour contrôler tous les cas et s’enquérir du rythme de travail. Ces mesures d’encadrement, sont telles que souhaitées par le président Joseph Kabila, a renchéri José Makila.

DAVID MUTEBA KADIMA