Politique

Appui de Londres au processus électoral en Rdc :Aubin Minaku s’entretient avec Harriet Baldwin

A l’issue de cet échange entre les deux personnalités, la ministre britannique a confié à la presse que son pays qui intervient chaque année en République démocratique du Congo en termes de millions de dollars américains dans le volet humanitaire, attend une demande claire du gouvernement congolais pour donner sa contribution financière et d’observation du processus électoral. « Nous avons discuté sur le processus vers les élections du 23 décembre. C’était un entretien très intéressant que j’ai beaucoup apprécié et toute la délégation britannique », a-t-elle dit.

A savoir, c’est depuis le mardi 10 avril courant que la ministre britannique Harriet Baldwin séjourne en République démocratique du Congo pour une visite officielle de trois jours. Sa mission consiste à rencontrer les autorités congolaises et des principaux intervenants dans le processus électoral en cours dans le pays. Notamment, pour pouvoir discuter avec elles autour des possibilités que le Royaume-Uni peut envisager afin d’appuyer la Rd Congo à l’organisation des élections « crédibles, constitutionnelles et inclusives en décembre 2018 ».

Lors de ces échanges, la ministre britannique souligne également l’importance capitale de la tenue des élections en Rdc cette année, en vue de s’attaquer à certaines des causes profondes de la crise actuelle et de l’insécurité dans le pays. C’est dans ce cadre qu’elle a rencontré ce jeudi, le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko.

Le Royaume-Uni a été parmi les premiers bailleurs de fonds à répondre à l’appel humanitaire de l’ONU en réponse à la violence dans le Kasaï, et il continue à fournir une aide vitale à des millions de personnes en Rdc. A l’issue de sa visite en Rdc, la ministre britannique en appelle également à d’autres partenaires de la Rdc pour intensifier leur réponse en vue d’empêcher davantage de pertes en vies humaines.

Des ambassadeurs européens également reçus chez Minaku

Ensuite, le speaker de la Chambre basse du Parlement a reçu une forte délégation des ambassadeurs occidentaux, dont ceux de l’Union européenne, de la France, de la Grèce, des Etats-Unis d’Amérique et du Canada. Même si rien n’a filtré de cette rencontre, l’on peut facilement imaginer que l’évolution du processus électoral en cours en Rdc, ait été au centre des échanges.

Lepetit Baende