Communiqué

Marche de l’église catholique: les membres de la  NOGEC dénoncent l’agression de son Président Constant Mutamba au début la messe à St Michel

Dans un  communiqué, rendu public, dimanche 25 dans la soirée, le Secrétaire général de la Nouvelle génération pour l’émergence du congo ( NOGEC), Ivan Ilunga, a dénoncé avec amertume l’agression dont Me Constant Mutamba était victime. 

 

DÉCLARATION CITOYENNE DE LA NOGEC DU 25 FÉVRIER 2018

 

Les cadres et militants de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo ( NOGEC) prenant une part active aux processions de ce dimanche 25 février 2018 dans les paroisses catholiques de Kinshasa , se sont vus violentés par quelques mercenaires à la solde des adversaires politiques de leur leader, Me Constant MUTAMBA TUNGUNGA.

Ce dernier a été la cible d’un régiment de badauds soudoyés et drogués par un courant politique identifié.

En attendant l’aboutissement des enquêtes exigées par la NOGEC, notre mouvement se réserve le droit d’ester en justice contre les commanditaires de cet attentat qui a porté atteinte à l’intégrité physique de son Président National en la personne de MaîtreConstant MUTAMBA TUNGUNGA.

La NOGEC rassure tous ses cadres, militants et sympathisants que le Président national se porte bien hormis quelques blessures légères lui administrées par les ennemis de la démocratie.

La NOGEC remercie tous ceux qui de près ou de loin se reconnaissent en combat et les rassure de sa détermination à poursuivre cette noble lutte pour le triomphe de la démocratie et le changement en République Démocratique du Congo .

Fait à Kinshasa le 25 février 2018.

Pour la NOGEC,

Ivan ILUNGA

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL