Politique

Marche de l’église catholique:  Constant Mutamba et ses hommes étaient dans les rues de Kinshasa pour inviter la population à boycotter l’appel du CLC 

La Nouvelle génération pour l’émergence du congo ( NOGEC) , a organisé ce vendredi 23 février,un carnaval géant dans presque  une partie de la commune de Bumbu, Ngiri-Ngiri et une autre  de Bandalungwa, paralysant ainsi certaines activités, a constaté Kin24.info. Il était question de mobiliser la population congolaise en général et de Kinshasa en particulier, à prendre  ses distances à la marche projetée le dimanche 25 décembre, par le Comité Laïc de Coordination Catholique ( CLC).

Cet avant-midi, certaines  activités économiques sont restées au ralentit, boutiques, magasins, ont fermé très tôt pour laisser place à la grande ferveur des militants et sympathisants de la NOGEC venus des quatre coins de la ville province de Kinshasa.  Cette caravane, aux dires de certains responsables de NOGEC, est une façon pour mettre aux nombreuses campagnes d’intoxication.

C’est avec le slogan « Nous voulons la paix » que la caravane, conduite par le président de la NOGEC, Constant Mutamba, a fait le tour de l’ avenue de libération ( ex 24 novembre), avant de rallier le rond Point Moulaert. Cette sortie impressionnante s’est terminée au Bandal Synkin où le meeting a été animé.

A chaque carrefour, Me Constant Mutamba  mettait l’occasion à profit  pour sensibiliser la population à ne pas prendre part à la marche du 25 février.

Prenant la parole devant la foule, sous le soleil, Me Constant Mutamba a tout d’abord remercié les jeunes qui se sont débarrasser de tout, pour participer à la caravane de la NOGEC. Il les a en suite, demandé à boycotter toute manifestation tendant à bouleverser la paix, dont notamment la marche de ce dimanche 25 février.

« Nous vous demandons à boycotter la marche du 25 février. Car, souvent le bilan final de ces marches est toujours chaotique.  Et, nous mettons en garde toute personne qui cherche  à brûler ce pays».

Béni Kinkela.