Politique

UDPS: 1 an après la mort de Tshisekedi, Kabund convoque le congrès pour désigner le nouveau  président 

L’union pour la démocratie et le progrès social, tiendra du 26 au 27 février un congrès pour élire son nouveau président.

Au cours d’une conférence de presse organisée, jeudi  8 février, le secrétaire général de l’ Union pour la démocratie et le progrès social ( UDPS), Jean Marc Kabund, a annoncé la tenue prochaine du prochain congrès de l’UDPS. Ce dernier, se tiendra du 26 au 27 février au siège de l’UDPS. Une chose qui devrait être mise en application depuis l’année dernière.

A en croire, Jean Marc Kabund, ledit congrès va restructurer les  instances dirigeantes de l’UDPS, notamment le presidium du parti, dont le poste est vacant depuis la mort inopinée de Sphinx de Limete, intervenue le premier février à Bruxelles.

« Après avoir reçu et validé le rapport technique de la commission préparatoire du congrès extraordinaire de l’UDPS, j’annonce solennellement à l’opinion nationale et internationale la tenue prochaine des travaux dudit congrès du 26 au 27 février 2018 », a annoncé Jean Marc Kabund.

Le cahier des charges  de celui qui sera plébiscité comme locomotive et non comme l’homme providentiel de l’UDPS, ne se résume en un seul mot, tel que le thème dudit congrès illustre,  » la continuité du combat du Docteur Étienne Tshisekedi et la conquête du pouvoir en RDC », a-t-il déclaré.

Quid les 9 critères d’éligibilité des candidats ? 

– Être de nationalité congolaise;

– être membre de l’UDPS depuis au moins 20 ans;

– avoir la carte de membre;

– justifier d’un niveau d’étude égale au moins au graduat ou d’une expérience professionnelle et politique prouvées à travers un parcours régulier au sein de l’UDPS;

– être en règle avec les cotisations depuis 2011;

– être de bonne moralité;

-faire d’une constance politique avérée au sein du parti;

– n’ayant pas été sanctionné par les instances du parti;

-avoir un domicile connu en République démocratique du congo.

Par ailleurs, Jean Marc Kabund a profité de cette occasion pour lancer « un vibrant appel aux combattants », de  mettre la main à la pâte pour la réussite financière de cette grandiose activité.

Béni Kinkela.