Sécurité

Beni : Opérations générales et généralisées contre les adf, une vigilance s’impose

SONY DSC

Depuis que les forces armées de la république ont lancé les opérations générales et généralisées en territoire de Beni, pour mettre en déroute les terroristes de L’ADF le 13 janvier 2018 sous la conduite du général MBANGU MASHITA, la situation sécuritaire dans les milieux habités du territoire de BENI et même plein centre-ville de beni s’est dégradé.

Des cas de kidnapping, sur la route BENI-KASINDI, l’assassinat de la semaine dernière de 6 civiles aux environs de OICHA et le cas le plus récent, est l’attentat à la grenade contre le maire de BENI en plein centre-ville, inquiète les activistes des droits de l’homme. Le centre d’Étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme, pense que ses actes terroristes visent, soit à déstabiliser les Fardc qui poursuivent avec les opérations en profondeur, soit de venger les leurs, tombés sur-le-champ de bataille.

Son coordinateur, maître Omar KAVOTA invite donc la population a une vigilance pour détecter et dénoncer à temps, les MAIMAI, et les autres groupes armés collaborateurs des ADF qui se cachent dans la population et même les civils qui travaillent avec ses terroristes. Il demande aux FARDC également de prendre des stratégies pour sécuriser la population en restant actif sur le front.

Augustin MOSANGE