Non classé

« L’HOMME DE DIEU GEORGES-WEBER BATOA RECADRE LES DIVERSES RÉACTIONS SUR LE MESSAGE DU PASTEUR EKOFO AU REGARD DES SAINTES ECRITURES »

A PROPOS DU MESSAGE DU PASTEUR EKOFO

 

Mes freres, mes soeurs, mes très chers compatriotes,

 

Je vais peut-être surprendre les uns et les autres en affirmant haut et fort que le message du pasteur EKOFO n’est pas du tout inspiré et ne repose aucunement sur une nette révélation en rapport avec le gouffre dans lequel est plongé notre pays depuis 1960. Il a plutôt tenu un langage profane à la manière de moult analyses et critiques faites par les intellectuels profanes qui pullulent dans le pays. Au final, c’est un discours-spectacle qui devait faire sensation s’il sortait de la bouche d’un gentil et courageux politicien.

 

Je ne cesse depuis un certain temps de répéter à mes collègues prédicateurs et même aux frères qui se disent chrétiens, que la Bible ne nous autorise pas de parler comme des profanes et de nous engager dans des discussions oiseuses. Nous devons tout considérer sous l’unique angle des Saintes Ecritires, car c’est là où nous puisons de l’inspiration divine pour juger toute chose et nous prononcer en conséquence, en toute intelligence et en toute sagesse. C’est là où nous engageons le Dieu du Ciel et sommes en droit de nous attendre à Sa céleste et divine intervention.

 

Un analyste politique célèbre de Kinshasa, Omer Songo et quelques autres analystes lucides ont reconnu que quelqu’en soit la pertinence, le message du pasteur EKOFO est constitué du genre des propos connus et déjà entendus. Ils ont plutôt apprécié le ton pédagogique et non offensant du discours tenu par le pasteur en opposition aux propos offensants et arrogants tenus par cet autre pasteur catholique, le cardinal MONSENGWO.

 

Bien entendu, pire que le pasteur protestant, le cardinal catholique a, lui aussi, parlé comme un politicien profane plein de colère et d’émotion. Et à sa suite, tous les officiants des messes catholiques de ces derniers temps. Tous ensemble, ils font partie des méchants et des gentils prédicateurs dont le Seigneur dira au trône du Jugement: « Allez vous-en, je ne vous connais pas, vous, ouvriers d’iniquité ». C’est très fort? Mais c’est vrai!

 

Pourquoi? Oui parce qu’ils ne sondent pas les Saintes Écritures pour se prononcer sur quoi que ce soit. Ils parlent avec leur chair émotive, dans le but de faire sensation et de plaire à la populace. Ils saisissent l’opportunité de la robe de soutane et des titres ecclésiastiques pour subjuguer et impressionner les peuples. Et finalement devenir populaires, avec les profits qui s’en suivent. Mais Dieu n’est pas là, car Il ne fonctionne pas comme cela. Vous voulez rencontrer Dieu et le faire intervenir dans vos affaires, quelqu’en soient la nature et l’acuité? Eh bien! Allez à Sa seule Parole, entrez-Y, sondez-La et alors, invoquez Dieu: vous Le verrez et Il entrera dans votre scène.

 

Alors, qu’en est-il de la RDC, notre cher pays, par rapport à tout cela? Que faire? Je vous le dis pour avoir effectué l’exercice pieux d’aller à la Parole de Dieu, j’Y suis entré en profondeur, je L’ai sondée et Y longuement méditée au sujet de notre fameux pays, la RDC. Et j’Y ai rencontré Dieu qui m’a répondu et éclairé au sujet de notre pays la RDC. Je résume ici ce que j’Y ai trouvé et que n’importe qui d’autre peut trouver en faisant le même exercice dans la foi, l’humilité, l’oubli de soi-même et la crainte de Dieu:

 

1) Ce pays, comme d’autres pays africains, est issu de Cham dont la descendance a été maudite (chose que moult intellectuels Africains, orgueilleux pour rien, ne veulent aucunement entendre, préférant le somnifère à la Cheick Anta Diop et les autres  misérables discours profanes et athéistes, hélas!). Mais, il faut savoir que par Luc 4: 18-21, le Seigneur Jésus-Christ est venu mettre un terme à cette malédiction chamique comme à toute autre sorte de malédiction sur les individus et les peuples. Il a annoncé une Ère nouvelle de Grâce du Seigneur. Bien entendu, il faut croire en Lui et mettre en œuvre Sa Parole pour bénéficier de la Libération, de la Délivrance et du Recouvrement de la vue apportés par Cette Grâce. Vous doutez, vous perdez bel et bien votre temps.

 

2) Dieu, par Romains 13: 1-7, nous exige le respect et la soumission totale aux autorités. Il dit que toute opposition aux autorités est une opposition à l’ordre établi par Dieu. Et dans toute la Bible, je n’ai vu nulle part où les enfants de Dieu et ceux qui croient en Dieu sont encouragés à s’opposer à un roi établi ou à l’insulter et à le dénigrer. Nulle part. Par contre tout le monde connaît le modèle originel de l’opposition: c’est Lucifer qui est satan. Alors prendre plaisir à dénigrer Joseph KABILA parce qu’il n’a pas ceci ou il n’est pas cela, il ne fait pas ceci, il ne fait pas cela, c’est manquer de la crainte et c’est s’opposer à l’ordre établi par Dieu. Et qui peut oser s’opposer à Dieu et s’en sortir victorieux? Même Hitler, mort à 58 ans, n’a pas pu. Notre cher papa Tshisekedi, mort à 84 ans mais opposant depuis l’âge de 48 ans, non plus.

 

3) Ce pays, la RDC est certainement un pays béni, je l’affirme sans chauvinisme aucun. Car si vous lisez 2 Rois 21: 1-16, vous y trouverez textuelle l’histoire du président Joseph-Désiré MOBUTU comme celle du roi Manassé y relatée, lequel vint au pouvoir assez jeune, mais a plongé le pays dans l’idolâtrie, les abominations et les assassinats comme nul autre roi ne l’a fait avant lui en Juda. Ensuite, vous lisez 2 Rois 21: 19-23, vous y trouverez textuelle l’histoire du président Laurent-Désiré KABILA comme celle du roi Amon fils de Manassé qui vint au pouvoir déjà âgé, mais fit les mêmes abominations que son père et il fut tué dans son palais suite à une conspiration de ses serviteurs. Enfin, en lisant 2 Rois 21: 23-24 et 2 Rois 22: 1-7, vous verrez clairement comme l’eau de roche que Joseph KABILA est venu au pouvoir dans la volonté parfaite de Dieu, telle que relatée dans l’histoire du roi Josias. En effet, Joseph KABILA très jeune, a remplacé son père exactement dans les mêmes conditions que Josias qui, lui aussi, a pris le pouvoir étant très jeune. Dieu a même permis que Joseph comme Josias aient le même préfixe de nom « Jos » (ça doit certainement signifier quelque chose que j’ignore) comme pour nous éclairer davantage. Qui dit mieux? Ici, la mauvaise foi et la colère des uns et des autres importent peu. C’est de la vanité et poursuite de vent. Ce qui compte et ce qui a la force, c’est la Parole de Dieu. Rien d’autre.

 

4) Pour que le roi Josias puisse vaincre l’adversité qui se tenait contre son peuple et pour qu’il réussisse à triompher de ses ennemis et les ennemis de son peuple, qui sont les idoles ainsi que les prêtres des Baals et des Astartés, des abominations, sources de la malédiction qui pesaient sur le royaume, qu’a-t-il fait? Il devait d’abord nouer une Alliance Spirituelle entre son peuple et lui avec le Seigneur Dieu, par le jeûne général, la prière nationale ainsi que la repentance sincère individuelle et globale. Oui, Le roi Josias, après avoir découvert dans le Temple en reconstruction le Livre de la Loi (les Saintes Écritures), a décrété un jeûne et noué cette Alliance avec Dieu, et je ne vous dis pas, il a acquis une force surnaturelle extraordinaire qui lui permis d’égorger un à un tous les prêtres occultistes et à détruire entièrement tous les autels, temples et hauts-lieux des idoles et des abominations qui ont maintenu son royaume dans la malédiction. 2 Rois 23: 4-25. Il a brûlé tout ça et a tout réduit en cendre, il déversa le tout dans le torrent. Lisez Exode 20: 5-6 et Deutéronome 18: 9-14, vous verrez combien Dieu est intraitable par rapport à l’idolâtrie et aux abominations qui écument nos pays africains et particulièrement notre pays la RDC. Car, mes chers frères, c’est là la source et la cause de la malédiction dans le pays. Ce n’est pas KABILA ceci ou cela. Lisez ensuite Deutéronome 28: 15-65, et dites-moi si ce qui y est décrit! N’est-ce pas ce que nous vivons ici dans notre pays depuis la nuit de temps, depuis l’indépendance et depuis que MOBUTU est allé à fonds dans la pratique de l’idolâtrie et des abominations, jusqu’à pousser l’orgueil plus loin en allant humilier Israël, peuple élu de Dieu, à la tribune des Nations-Unies?

 

5) Si vous sondez davantage les Saintes Écritures vous verrez, dans le livre de Sophonie 1: 1 et 3: 9-12, ce prophète, parlant de la RDC, pays d’au-delà des fleuves de l’Ethiopie, a prononcé cet oracle précisément du temps du roi Josias. On peut ainsi aisément comprendre que c’est du temps du président Joseph KABILA que le peuple Congolais offrira des prières à Dieu comme des offrandes. Déjà un siècle auparavant, le grand prophète Esaïe avait lui aussi évoqué la RDC le pays d’au-delà des fleuves de l’Ethiopie ou retentit le cliquetis des armes, pays coupé pas des fleuves. Dans ce pays donc, il y a beaucoup d’adorateurs du Seigneur. Et ça dit tout. Qui dit mieux?

 

6) Vous voulez voir Simon Kimbangu dans la Bible? Allez dans 1 Rois 13: 1-25. Vous y trouverez clairement décrite l’histoire d’un prophète dont le nom n’est pas écrite dans la Bible, mais c’est ce prophète qui a annoncé 300 ans auparavant, par prophétie, l’avènement d’un roi du nom de Josias qui devrait purifier son royaume en le délivrant des idoles et des abominations. Vous remarquerez que de tous les rois d’Israël et de Juda, Josias est l’unique roi dont l’avènement et les œuvres ont été prédits longtemps avant même sa naissance. Exactement comme Simon Kimbangu l’a fait en prophétisant sur l’avènement du jeune président Joseph KABILA. Et comme ce prophète dont le nom n’est pas cité dans la Bible, le nom du prophète Congolais n’est pas aussi cité dans la Sainte Bible, et tous les deux sont morts tués par la même puissance, là le lion physique et ici le lion politique qui représente le pouvoir colonial qui a tué le prophète Simon Kimbangu. Pourquoi douter de cela?

 

7) Enfin, la vocation prophétique de la RDC ne faisant pas l’ombre d’un seul doute, il m’est un devoir impérieux d’ajouter ce témoignage de l’apôtre Ewald Franck de l’Allemagne qui, dans une vision très saisissante, avait vu le globe terrestre dans une obscurité profonde, mais un faisceau de lumière éclairait un point sur le globe. A la question de savoir ce que cela signifiait, la Voix du Seigneur lui a dit: « J’ai un peuple nombreux là-bas ». C’est clair.

 

EN CONCLUSION

 

Trop de sentiments de haine et d’autoconsidération excessive vous tiennent captifs, mes frères et compatriotes intellectuels Congolais. Et cela vous empêche de prendre du recul et de la mesure dans vos analyses et de sonder les Saintes Écritures pour y tirer de la sagesse et acquérir la foi ainsi que les vertus de la patience et de la vraie humilité. Vous osez toujours regardez Joseph KABILA d’en haut (et au fait, vous qui êtes vous? Vos diplômes universitaires vous rendent si fous?), et faute de miracles, vous le haïssez profondément jusque dans vos âmes et vous le dénigrez à chaque occasion qui vous est offerte.

 

Je vous dis, à la lumière des Saintes Ecritures, que vous avez tort. Et vous n’êtes pas du tout des croyants, et sauf votre respect, si vous avez rétrogradés. C’était pareil avec les intellectuels dirigeants du peuple juif qui ont influencé le peuple à réclamer la condamnation et la crucifixion de Christ, pourtant leur Messie. Il faut donc vous repentir pour retrouver votre peau de brebis du Seigneur,car nous ne sommes rien d’autres que cela.

 

Déjà vous êtes méchants et très égoïstes dans votre vie quotidienne, sociale et professionnelle. Vous vous aimez tellement trop que vous n’êtes pas capables de vous sacrifier pour votre prochain tel que nous le recommande le Seigneur Dieu, nous disant que ce commandement est semblable au premier qui consiste à aimer Dieu de tout notre cœur et de toute notre force. Et de là à exiger de vous une attitude de sacrifice quotidien au sujet de la Nation, cela est impossible, c’est de la vraie utopie. Il faut en pleurer.

 

Regardez votre vie, frères Congolais, vous aimez tellement votre dignité et votre confort personnels que vous attendez à voir un président miraculeux qui ferait tomber la manne du Ciel. Vous vous réveillez le matin et vous trouvez un pays parfait, développé et plein de richesses abondantes à cueillir à la main, comme d’un manguier dont les branches descendent à 1 m du sol par le poids des fruits mûrs et succulents, agréables et facile à consommer (comme il y en a plein dans notre merveilleuse province du Kongo Central). Et pourtant, la tâche du relèvement de notre pays est très ardue et mortellement pénible. Car la responsabilité du changement des mentalités et de la contribution au développement de notre pays nous incombe à nous tous. Pas à KABILA seul.

 

Vous refusez de vous soumettre aux prescrits de la Parole de Dieu au sujet la méditation quotidienne de la Parole de Dieu, de l’amour du prochain comme aimant Dieu et du respect aux autorités au point de ne même pas critiquer le Chef de l’Etat (le roi). C’est ça être humble, c’est ça être correct et c’est ça être chrétien. Car Dieu n’est pas dans vos haines, dans vos colères, dans les injures hautement médiatisées et moins encore dans vos analyses politiques profanes. Tout cela c’est de la vanité et poursuite de vent. Personnellement, je n’en veux pas du tout de toutes ces choses. Je préfère m’en éloigner autant que possible car ça me dégoute: l’égoïsme, la haine du président, la fausse chrétienté. En tout cas, je n’en veux pas du tout, quitte à être isolé du monde. Je n’en veux pas, car cela n’est pas juste ni conforme à la Parole de Dieu.

 

Au contraire, vous, humiliez-vous plutôt, soyez constamment aimables à l’égard de tous, reconsidérez vos voies à la lumière des Saintes Ecritures. Et vous serez réellement réconciliés avec Dieu. Peut-être alors accéderez-vous au bonheur terrestre qui vous est si cher. Vous verrez que l’absence de développement et de bien-être est l’expression de la malédiction dans la société.

 

Et vous verrez aussi que seule la bénédiction émanant du Seigneur apporte: le bien-être, le développent, les richesses, l’abondance de nourriture, la bonne éducation, l’habitat décent, la propreté environnementale, les bonnes routes, les bons véhicules, la puissance militaire, la sécurité aux frontières, le respect des autres, etc. Tel que le veut le pasteur EKOFO ainsi que nous tous. Mais lui n’a malheureusement pas dit que la Solution se trouve dans la Parole de Dieu, la Sainte Bible, qu’il tenait portant en main, préférant faire un discours politique à sa manière, interpellant seuls les politiciens, les pauvres. Alors que lui, en tant qu’homme sensé être versé dans les Saintes Ecritures devrait comprendre que ceux-ci sont complètement dépassés et sont arrivés à bout de leur inspiration et de leurs efforts. Et que c’est désormais le temps où les hommes de Dieu doivent leur venir à la rescousse au moyen de la Parole et des recommandations de Dieu.

 

Mais ce pays sera bel et bien délivré de ses affres et de son ignominie; et il sera développé par le seul moyen de la Sagesse et de l’Intelligence des Saintes Écritures. Même sans vous, sans nous, le Seigneur peut susciter d’autres fils et filles de ce pays (pas ces étourdis et ces frivoles qui pullulent actuellement les rues et écument les médias sociaux) pour accomplir des œuvres de piété qui serviront de socle à ce développent et ce bien-être auxquels tous aspirent. Ceci avant le Grand Jour de Jugement du Seigneur. Entre-temps l’Épouse de Christ aura déjà été enlevée.

 

Évitez donc l’analyse et le jugement profanes des choses, comme le font les méchants catholiques et les gentils protestants ainsi que ces nombreux intellectuels incroyants (des voleurs fondamentalement, incapables de travailler sans frauder ni tricher par rapport à l’argent, opposition, neutre ou majorité, c’est pareil; soi-disant chrétiens ou non-croyants déclarés, c’est toujours pareil).

 

Car Dieu, le Dispensateur de tous dons excellents, nous attend dans la rigueur et la profondeur de Sa Parole pour nous bénir et bénir notre Nation. Comme Il l’a fait aux Européens après l’Âge des Ténèbres et aux Américains pour avoir bâti leur nation au moyen des Saintes Ecritures.

 

Que le Seigneur de toute Gloire vous bénisse abondamment. Au Nom de Jésus-Christ.

 

De la part du Seigneur, avec respect et considération, votre frère Georges-Weber BATOA.