Politique Social et famille

Patrick Nkanga lance bientôt une nouvelle plateforme qui va réconcilier les jeunes

4 janvier 1959 – 4 janvier 2018, ça fait pratiquement 59 ans que bon nombre de Congolais ont versé leur sang pour mettre fin au paternalisme, ainsi qu’à l’administration indirecte afin que le Congo soit indépendant. Raison pour laquelle chaque 4 janvier, les Congolais rendent hommage à leurs frères et sœurs de race qui ont prématurément quitté la terre de leurs ancêtres pour une cause noble.

4 janvier 2018, en ce jour commémoratif de martyr de l’indépendance, le président de la ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie ( PPRD), Patrick Kanga s’est posé une série de questions sur le sens de différents angles que prennent souvent les protagonistes politiques congolais.

« j’aimerai que chacun de nous se questionne, distinctement, que faisons-nous pour le Congo, qu’avons-nous fait pour le Congo, que ferons-nous pour le Congo… ? Le Congo n est ni le bien de la Majorité, ni de l’Oppostion, encore moins de la Classe politique, c’est notre “Res communis”, sommes-nous le peuple qu’il mérite, lorsque nous nous observons ? »

« Avons-nous vocation à être un État “politicien” ou Économique ?

– Nos discussions quotidiennes sont-elles de nature à faire du Congo, cette puissance au cœur de l’Afrique ?

– Quel modèle de système de gouvernance pour favoriser une stabilité politique et une émergence socio-économique ?

– Nos Institutions de la République en l’état répondent-elles, sur leurs aspects fonctionnels, aux besoins de notre pays ? », interroge-t-il.

Ce jeune politicien très connu et apprécié par des conférences et journées de réflexion qui l’organise de manière particulière pour l’émancipation de la jeunesse congolaise a par la suite demandé aux jeunes de se débarrasser de débats sensationnels et récréatifs, en intégrant la nouvelle plate-forme EZA SIKOYO, C EST MAINTENANT. Cette dernière est une nouvelle plate-forme, qui vient de faire son entrée pour déraciner les débats irrationnels qui partagent étroitement le lien avec la subjectivité.

« Le Renouvellement de la classe politique suppose aussi, aborder certaines questions sans complexe ni détour (…) Nous aborderons désormais toutes ces questions que nous estimons fondamentales.

Au lieu d’exposer la vie de nos amis jeunes, inutilement, afin de justifier l’argent reçu des mains des personnes sans scrupule, sans état d’âme, dans le seul but de l’atteinte des ambitions d’un homme mercantile.

Nous allons désormais réfléchir avec toutes les intelligences qu’il y a dans la jeunesse congolaise, ici au pays comme à l’étranger, au sein de la Majorité comme dans l’Oppostion, dans la société civile, la jeunesse estudiantine, aussi ceux évoluant dans le secteur privé, sur le Congo, sur Notre Congo, via la plate-forme EZA SIKOYO, C EST MAINTENANT », dixit Patrick Kanga

A en croire le président de la ligue des jeunes, ce méga mouvement n’est pas un de moins comme certains des observateurs le pensent. Cette plate-forme est une continuité des plates-formes qui l’ont précédée et qui avaient pour objet de rétablir la paix, la réconciliation et la cohésion sociale pour un Congo prospère et émergent.

Béni Kinkela