Politique

Bas-uélé: désobéissance fiscale sur toute l’étendue de la province, alerte de la société civile

La société civile du Bas-Uélé a fait savoir dans sa déclaration rendue publique ce samedi 23 décembre 2017, que dans le cas où les élections régulières et démocratiques des membres du bureau de l’Assemblée provinciale  ne se tenaient pas  avant la clôture de cette session budgétaire, elle lance une campane de l’incivisme fiscale sur toute l’étendue de la province.

Ceci fait suite  aux irrégularités et incidents à ce jour  constatés au sein de l’Assemblée provinciale de cette province.

Dans sa déclaration, la société civile, forces vives du Bas-uélé recommande :

À l’ Assemblée Provinciale :

La tenue des élections régulières et apaisées des membres du bureau, avant la clôture de cette session budgétaire.

Au Gouverneur de Province:

S’investir personnellement en tant garant des institutions en province pour la tenue des élections crédibles et libres.

À la police:

De rétablir l’ordre, tout en sauvegardant dans sa mission régalienne, la protection des civils et leurs biens.

À la population :

Être vigilante  et ne céder à aucune manifestation politicienne pouvant régresser la province.

Notons qu’une frange des députés de cet organe délibérant a dans sa déclaration rendue publique ce samedi  réclamé la tenue d’une élection crédible et transparente  s’insurgeant contre sept autres collègues qui ont selon eux mission de contourner la vision du chef de l’État.

Ils constatent les stratagèmes  de leurs collègues consistant à:

Bloquer les travaux de la session  en fermant à clé la salle des plénières,

Opprimer la vois de la majorité au sein de l’Assemblée provinciale: temple de la démocratie,

Freiner le développement de la province au profit de leurs intérêt  personnels et égoïstes.

Notons en fin que ces députés réclament dans leurs déclaration, la réouverture de la salle des plénières et l’ouverture d’une session extraordinaire en vue d’épuiser les matières inscrites.

Dieumerci Thuambe