Economie

DÉTOURNEMENTS DES DENIERS PUBLICS ET VENTES RÉCURRENTES DES BIENS IMMOBILIERS DE L’ÉTAT EN RDC, QUELLE LEÇON RETENIR?

Le mardi 12 décembre dernier, les Inspecteurs de Police Judiciaire rattachés au Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Lutte contre la Corruption, le Blanchiment des capitaux et le Terrorisme, ont procédé à l’arrestation de certains cadres des services publics qui se sont illustrés dans les détournements des deniers publics et la vente illégale des immeubles du patrimoine de l’Etat. Il s’agit notamment, d’une part, du Directeur général de la DGRK, son adjoint et quelqu’uns de leurs collaborateurs, et d’autre part, du Secrétaire général du Ministère de l’Urbanisme et Habitat ainsi que certains fonctionnaires de ce même ministère.

 

Les cadres de la DGRK sont accusés de détournements massifs des recettes de la Ville-province de Kinshasa et notamment par la falsification des documents comptables relatifs aux recettes versées par les contribuables de la Ville, privant ainsi celle-ci des moyens de sa politique notamment en ce qui concerne son programme de salubrité et d’assainissement. Tandis qu’au niveau du Ministère de l’Urbanisme et Habitat le Secrétaire général et ses collaborateurs sont reprochés de la vente frauduleuse d’une dizaine d’unités appartenant au patrimoine du domaine privé de l’Etat. Tous ceux qui sont impliqués dans ces actions illicites ont été interpellés, certains ont été arrêtés et incarcérés au CPRK de Makala; d’autres sont en cavale.

 

Ce dossier chaud a suscité de nombreuses réactions en sens divers parmi les internautes intéressés par la gestion des affaires publiques en République démocratique du Congo. Mais aussi en dehors de la toile, parmi les hauts cadres politiques ainsi que les experts des secteurs des finances publiques et ceux des secteurs de l’Urbanisme et de l’Habitat. Parmi ces réactions stigmatisant unanimement la propension des cadres Congolais à l’autodestruction de l’Etat par des détournements massifs impénitents de l’argent dû au trésor public et par des spoliations impunies des patrimoines fonciers et immobiliers de l’Etat, réduisant quasi à l’absolu les capacités financières et patrimoniales de l’Etat, avec comme conséquence la relégation du pays au bas de l’échelle de l’humanité, la rédaction de Kin24.info a été captivée par celle de Georges-Weber Batoa, un ancien Ministre provincial.

 

Voici en substance les éléments de l’interview qu’il a accordé ce matin à notre rédaction. Très intéressant et instructif.

 

Kin24.info: Monsieur Georges-Weber BATOA, vous êtes ancien Ministre de l’Aménagement du Territoire, Urbanisme, Habitat, Affaires Foncières, Infrastructures et Travaux Publics de la Province Orientale, que vous inspire les derniers événements suscités par les actions coercitives du Conseiller Spécial du Chef de l’État Luzolo Bambi.

Georges-Weber Batoa: Nous ne pouvons, nous peuple Congolais, continuer à nous rendre coupables de la destruction de notre pays par une continuation sans limite de l’anarchie foncière et du désordre inouï dans l’occupation de sol de notre territoire national; avec en sus des spoliations agressives et inexplicables de toute portion des patrimoines immobiliers et fonciers publics accessibles. Nous sommes appelés à arrêter avec cela, et c’est le rôle du Gouvernement de s’y faire.

 

K24: A quoi rime cette culture récurrente de l’autodestruction du pays prisée par les élites Congolaises?

 

GWB: La propension à l’accumulation des biens fonciers et immobiliers ainsi qu’à la course effrénée à l’enrichissement personnel illicite sur base de spoliations des terres et du patrimoine immobilier des domaines public et privé de l’État, outre les fraudes économiques et les détournements des derniers publics par toutes sortes d’astuces constituent, de la part des acteurs de ces pratiques, ni plus ni moins, des actes de folie collective et de trahison permanente à la Nation et aux générations futures. A terme, ces pratiques font en réalité une vraie guerre à l’idéal et à la vision de Reconstruction nationale du Président de la République ainsi qu’aux efforts pour le développement fournis par le Gouvernement de la République.

K24: Ce pays est-il donc dirigé à ce point par des élites inconscientes?

GWB: Les personnes qui agissent ainsi au point de s’enorgueillir ostentatoirement, sont en réalité des naïfs et des irresponsables. Ils n’aiment pas leur pays aussi bien que leurs propres progénitures, autant ils haïssent les enfants des autres ainsi que leurs propres concitoyens. Car ce faisant, ils privent aux autres de ce qui aurait dû leur être redistribué équitablement en termes de derniers publics, de terrains à bâtir et d’immeubles de l’État, d’infrastructures publiques et d’équipements socio-collectifs. En réalité, ils manquent de la sagesse et de la religiosité; ils n’ont aucune crainte de Dieu et ils vont à l’église en vain, sinon juste pour se pavaner. Et ils n’ont aucun amour et aucun respect pour le pays et ses lois.

K24: Votre mot de la fin.

GWB: Je dirai que toutes ces accumulations inexplicables des biens fonciers et immobiliers acquis par des moyens injustifiables ainsi que cette course effrénée à l’enrichissement illégal, – marque assez primaire et désolante d’un existentialisme et d’un épicuréisme absurde et à l’excès sont en réalité, un piège. Car, là où la justice du monde faillit pour sévir à juste mesure et ramener tout le monde dans l’ordre, l’égalité et l’équité, dans les proportions admissibles, la justice de la Nature, elle, ne rate absolument personne, avant ou après ou la mort. Car, la progéniture n’échappe jamais aux effets boomerang vengeresse, dévastateur et impitoyable suite aux actes néfastes posés par les parents : détournement, Vols,  fraudes, concussions, corruption, spoliations, pillages, ravissements, etc.

K24: Nous vous remercions Monsieur Georges-Weber Batoa.